Pauvreté : le nombre de bénéficiaires du RSA continue d’augmenter

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 21 mars 2014 à 15h51

Un signe inquiétant de l'augmentation de la précarité en France. D'après la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF), le nombre de personnes bénéficiaires du RSA a considérablement augmenté l'an dernier.

Les ravages de la crise économique et sociale.

2,3 millions de foyers bénéficient du RSA

D'après la Caisse nationale des allocations familiales, le nombre de personnes bénéficiant du revenu de solidarité active (RSA), a augmenté de 7,2 % sur l'ensemble de l'année 2013. Ainsi, à la fin du mois de décembre dernier, ce sont près de 2,3 millions de foyers en France (métropolitaine et Outre-mer) qui bénéficiaient de cette aide de l'Etat.

RSA socle et RSA activité

Actuellement le RSA est composé de deux parties. Le RSA dit "socle", qui correspond en fait à un revenu minimum pour les personnes sans activité. C'est ce RSA socle qui a remplacé feu le revenu minimum d'insertion (RMI). L'autre partie, le RSA "activité" est destiné aux personnes travaillant mais dont l'activité est trop faiblement rémunérée.

Le revenu de solidarité active réhaussé de 2 % en septembre 2013

A la fin de l'année 2013, le nombre de bénéficiaires du RSA activité se montant à 476 000 foyers en France métropolitaine et 28 000 en Outre-mer, selon la CNAF. Cette augmentation du RSA s'explique principalement pour la Caisse nationale des allocations familiales, par la revalorisation effectuée sur ce revenu, de 2 %, au 1er septembre 2013.

Pour bénéficier du RSA, il faut actuellement être âgé d'au moins 25 ans, résider en France, et remplir les différents critères au niveau des ressources du foyer familial.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis