Après la révolte des pigeons, la colère des moutons

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Confédération Générale des Petites e Modifié le 18 octobre 2012 à 4h10

Une vingtaine de chefs d'entreprises excédés par les dysfonctionnements et par les nouveaux prélèvements approuvés par le Conseil d'Administration du Régime Social des Indépendants (RSI), se sont présentés mercredi 17 octobre au siège du RSI national déguisés en moutons pour une opération "coup de gueule".

Ces chefs d'entreprises de toute la France entendent dénoncer un rehaussement des cotisations du RSI qui vient d'être voté au conseil du RSI et doit encore être soumis au parlement dans le cadre de l'adoption du PLF sécurité sociale. Les chefs d'entreprises qui ne veulent plus être pris pour des moutons, vont remettre une pétition de 17 000 signatures dont le 2ème point porte sur l'augmentation inacceptable des prélèvements des travailleurs indépendants.

Pour mémoire le RSI représente 5,6 millions d'assurés, 2,5 millions de cotisants, 2 millions de pensionnés, 6,8 milliards d'euros de prestations maladies maternité et d'indemnistés journalières versées. Il représente aussi 8,3 milliards d'euros de pensions de retraites et 2 millions de retraités.

En 2008, lors d'un bug informatique, 200 000 ressortissants du RSI ont été impactés et les fichiers du RSI n'ont pas été synchronisés avec ceux des URSSAF chargés du recouvrement des cotisations.

Le RSI c'est également des milliers de retraites non liquidées, des trimestres non validés, des milliers de cotisants sans carte vitale, des appels de cotisations injustifiés...

Plusieurs millions d'électeurs artisans, travailleurs indépendants, retraités, professions libérales sont actuellement appelés à voter pour renouveler leurs représentants dans les caisses régionales.

La CGPME présente des listes "Agir Ensemble, Agir pour Vous" dans toute la France pour remettre de l'ordre dans le RSI. Les élections du RSI se déroulent du 8 au 22 octobre et seuls les chefs d'entreprises sont appelés à voter.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

La CGPME, Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises, est une organisation patronale interprofessionnelle, privée et indépendante, dont la représentativité est officiellement reconnue. Elle assure la représentation et la défense de l'ensemble des petites et moyennes entreprises, tous secteurs confondus (industrie, commerce, services, artisanat), au niveau national, tant auprès des pouvoirs publics que des partenaires sociaux, ainsi qu'au niveau international. Elle regroupe à la fois des fédérations professionnelles et des structures territoriales interprofessionnelles. 

Aucun commentaire à «Après la révolte des pigeons, la colère des moutons»

Laisser un commentaire

* Champs requis