En Russie, un député propose deux jours de congés pour les femmes pendant leurs règles !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Tugdual de Dieuleveult Modifié le 31 juillet 2013 à 15h40

Tout d'abord, on n'y croit pas, donc on clique pour y voir plus clair. Pourtant c'est bien ce que vous avez lu. Un député de la Douma en Russie, a fait une proposition assez insolite qui remue la Russie et surtout les défenseurs des droits qui s'insurgent. Sur son site Internet, le député Mikhaïl Degtiarev du LDPR, un parti nationaliste, indique avoir déposé un projet de loi visant à mieux protéger les femmes sur leur lieu de travail. "Pendant cette période des menstruations, la plupart des femmes ont une sensation d'inconfort psychologique et physiologique. La douleur est parfois si forte pour le beau sexe qu'il est nécessaire d'appeler une ambulance", indique le député qui propose donc deux jours de congés payés par mois pour les femmes pendants leurs règles.

ONG et militants inquiets

Face a cette idée, les ONG et les militants engagés en faveur de la défense des droits de l'homme sont très inquiets. Selon Le Figaro.fr, s'ils ne pensent pas que cette proposition de loi soit une idée de Vladimir Poutine, ils se disent inquiets face à la montée de nationalisme et du conservatisme depuis son retour aux plus hautes fonctions.
On n'imagine pas une seconde le tremblement de terre face à une telle proposition à l'Assemblée nationale.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.

Laisser un commentaire

* Champs requis