Ryanair ambitionne de reprendre 40% de ses vols au 1er juillet 2020

Par Anton Kunin Modifié le 12 mai 2020 à 16h51
Ryanair Remboursement France 1
40.000En avril 2020, Ryanair n'a transporté que 40.000 passagers.

Ryanair a annoncé son intention de porter le nombre de ses vols à 40% de son trafic habituel d’ici le 1er juillet 2020. À l’heure actuelle, la compagnie aérienne assure un service limité à 30 vols par semaine.

Ouvrir le plus de liaisons possible, mais à moindre fréquence

Ryanair est impatient de voler à nouveau. À condition que les restrictions mises en place par les gouvernements soient levées et que les aéroports fassent les adaptations nécessaires, la compagnie aérienne low-cost ambitionne d’assurer 40% de ses vols habituels. Sa stratégie sera d’ouvrir le plus de liaisons possible en Europe, mais avec une fréquence moins élevée. L’ensemble des 80 « hubs » de Ryanair à travers l’Europe devraient reprendre du service.

En attendant, en mai et juin 2020, Ryanair compte assurer seulement 1% de ses vols habituels. En avril 2020, le nombre de passagers transportés a chuté de 99,6%, à 40.000. Cela, après une baisse de 48% en mars 2020, à 5,7 millions.

Des conditions de transport largement revues

Ryanair a aussi détaillé les conditions dans lesquelles ses passagers voleront désormais. La compagnie aérienne acceptera moins de bagages en soute (sans que l’on sache en quoi cela peut limiter la propagation du virus), l’obtention de la carte d’embarquement se fera uniquement en ligne (elle devra être téléchargée sur le smartphone), la température sera contrôlée à l’entrée des aéroports, et les masques seront obligatoires.

À bord des avions, les ventes se feront désormais uniquement par carte bancaire, pour exclure l’échange d’espèces. En revanche, les passagers pourront manger et boire, et donc enlever leur masque. Autre nouveauté : la ceinture de sécurité sera désormais obligatoire pendant tout le vol, et pour aller aux toilettes il faudra demander l’autorisation à un membre de l’équipage. Enfin, en juillet et août 2020, les passagers devront remplir des questionnaires et communiquer la durée prévue de leur séjour et leur adresse une fois arrivés sur place.