Santé : les compléments alimentaires peuvent être dangereux

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 20 octobre 2015 à 10h32
Martin Shkreli Honte Medicament Augmentation Prix Sida
15Un Français consomme en moyenne 15 euros de compléments alimentaires par an.

Un petit coup de mou, une pilule. Pour certains Français, avaler un complément alimentaire le matin au lever est devenu une habitude. Plutôt que se nourrir de manière saine et variée, en mangeant des fruits et légumes dotés de vitamines, certains optent volontiers pour des compléments alimentaires. Le problème, c’est que ces derniers mois, plusieurs études alertent sur leur dangerosité.

Pas de pilules inoffensives

Tout comme les médicaments, les compléments alimentaires peuvent avoir des effets secondaires. Comme l’explique le site Lanutrition.fr, les accidents mortels recensés chaque année par des utilisatrices de compléments alimentaires à base de plantes achetés sur internet attestent d'une dangerosité qui peut parfois se rapprocher de celle des médicaments.

Il convient dès lors de se méfier des produits exotiques comme le jus de noni, l’écorce de magnolias, la gomme de guar ou la pulpe déshydratée de pulpe de baobab, mais aussi des compléments alimentaires à la caféine et des aliments enrichis (en vitamines, minéraux, acides aminés, extraits de plantes, boissons énergisantes).

France - Etats-Unis, même vigilance

Aux Etats-Unis, 23 000 personnes se rendent chaque année aux urgences après avoir avalé un complément alimentaire, d’après une large enquête menée pour la première fois sur ce sujet.

Les plus dangereux seraient les compléments favorisant la perte de poids ou destinés à donner de l’énergie, dans la mesure où ils seraient à l’origine de 71,8 % de ces visites aux urgences. Les patients disent ressentir des palpitations, des douleurs à la poitrine, font des réactions allergiques ou vomissent. 10 % de ces visites se soldent tout de même par une hospitalisation de longue durée, donc prudence !

En France, l’Agence nationale de sécurité sanitaire, alimentation, environnement travail (Anses) tire elle aussi la sonnette d’alarme. Même si les Français, pourtant champions du monde de la consommation d'anti-dépresseurs, sont encore peu portés sur les compléments alimentaires.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «Santé : les compléments alimentaires peuvent être dangereux»

Laisser un commentaire

* Champs requis