Santé : les ménages modestes en première ligne

Par Olivier Sancerre Modifié le 6 septembre 2016 à 19h08
Sante Foyers Modestes Pauvrete 2
68%68% des Français estiment que les inégalités d'accès à la santé se sont accrues.

Dans une situation économique difficile, l'un des premiers postes du budget du ménage qui passe à la trappe, c'est bien souvent celui consacré à la santé. Le baromètre Ipsos/Secours populaire français le confirme cette année encore.

Le chiffre fait froid dans le dos : plus de 8 Français sur dix redoutent que ses enfants connaisse un jour la pauvreté. 55% d'entre eux estime que lq vie quotidienne est menacée par la pauvreté, soit dix points de plus qu'avant la crise économique de 2008. Parmi les raisons qui expliquent ce pessimisme, le chômage évidemment, mais aussi les emplois partiels ou subis.

L'inégalité des soins en progression

38% des personnes interrogés ont d'ailleurs déjà connu la pauvreté, un chiffre en progression de 3 points par rapport à 2015. En augmentation également, l'inégalité des soins qui s'est encore accrue cette année. Le baromètre montre que la moitié (50% exactement) des ménages français dont le revenu est de moins de 1 200 euros net mensuel a repoussé ou carrément renoncé à une visite chez le dentiste.

Les mutuelles, trop chères pour les foyers modestes

En 2008, le chiffre était de 28% « seulement ». 64% des sondés ont aussi indiqué avoir des difficultés pour régler les actes médicaux peu ou pas remboursés par la Sécurité sociale. Pour plus de la moitié de ces ménages modestes, il est difficile de bénéficier d'une mutuelle, ce qui ajoute aux difficultés.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis