Sexe : après le confinement, c’est reparti (doucement) sous la couette

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 21 juillet 2020 à 8h40
Travail Sexe Succes Reussite Jeunes
13%13% des célibataires français ont eu un rapport sexuel durant le confinement.

Il fallait s’y attendre, la plateforme de vidéos pornographiques Pornhub étant toujours à la pointe des questions qui intéressent vraiment les Français. Et pour cette période de post-confinement et de pré-vacances d’été, elle leur a posé cette question : est-ce que sous la couette ça va un peu mieux ou pas ? La réponse est oui, mais il y a encore quelques réticences.

Les galipettes, c’est reparti après le confinement

Pornhub a demandé à l’institut de sondage Ifop d’interroger les célibataires français sur leur activité sexuelle depuis la fin du confinement, le 11 mai 2020. Un sondage réalisé entre le 9 et le 12 juin 2020, et qui prend donc en compte exclusivement le premier mois post-confinement.

Si elle peut faire sourire, la question est en réalité très intéressante : durant le confinement les célibataires, les seuls interrogés dans ce sondage, ont dû faire face à une période d’abstinence forcée (sauf celles et ceux qui ont bravé l’interdit et sont malgré tout sortis). Ainsi, selon le sondage, seuls 13 % des célibataires auraient eu un rapport sexuel durant les trois mois de confinement.

Durant le premier mois du déconfinement, la hausse a été nette : 33 % des interrogés déclarent avoir fait des galipettes, soit près de trois fois plus. Mais ce taux dévoile, malgré tout, un frein à l’activité sexuelle des Français : durant le mois avant le confinement, 44 % des célibataires ont déclaré avoir eu des rapports.

La peur de la Covid-19 s’installe

Sans surprise, bien que la Covid-19 ne soit pas une maladie sexuellement transmissible, la peur du virus s’est bien installée et fait changer les habitudes des Français en termes de partenaires sexuels. 59 % des interrogés refuseraient un rapport avec une personne à risque de contamination, comme un membre du personnel soignant, et 58 % avec une personne ayant eu le virus mais étant guérie.

Résultat : les célibataires se tournent vers de vieilles conquêtes en qui ils ont confiance. Sur les 33 % qui ont eu des relations sexuelles dans le mois après le confinement, seuls 6 % ont couché avec une nouvelle personne.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Sexe : après le confinement, c’est reparti (doucement) sous la couette»

Laisser un commentaire

* Champs requis