SFR : accusé d’avoir menti sur son réseau, l’opérateur cible d’une action de groupe

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 13 mai 2015 à 7h37
Plainte Sfr Action Groupe Famille Rurale Information Mensongere
2,74 MILLIARDS €Le groupe SFR/Numericable a enregistré un chiffre d'affaires de 2,74 milliards d'euros pour le premier trimestre 2015.

Ça devait arriver... et on s'étonne même qu'il aura fallu attendre plus de 6 mois pour voir la première action de groupe visant un opérateur de téléphonie en France. Mais grâce à l'association de consommateurs Familles Rurales c'est fait : SFR est le premier opérateur visé par ce type d'actions légales inspirées par les "class actions" américaines et autorisées en France depuis octobre 2014.

L'étendu du réseau 4G en question

Le jour même de la publication des premiers résultats trimestriels du groupe SFR/Numericable, résultats en demi-teinte avec des bons chiffres financiers (mais un chiffre d'affaires en baisse de 4,6%) grâce à des paramètres issus de la fusion ce qui cache une perte massive d'abonnés (-400 000 dans le mobile, -50 000 dans le fixe), l'information tombe : une plainte collective a été déposée contre SFR.

C'est la première plainte de ce type dans le secteur des télécoms, pourtant une cible de choix pour ce type de plaintes, et elle est menée par l'association de consommateurs Familles Rurales qui accuse ce mardi 12 mai 2015 SFR d'avoir... tout simplement menti sur l'étendue de son réseau 4G.

Selon l'association, SFR aurait vendu des forfaits 4G en laissant entendre que les personnes auraient été couvertes par le très haut débit mobile... alors que ce n'était pas le cas. "Les consommateurs n’ont pas bénéficié d’une information fiable. De nombreux clients ont ainsi pu souscrire une offre 4G alors que SFR savait cette technologie non disponible sur leur territoire" estime l'association.

Un remboursement demandé à SFR

Familles Rurales lance cette première action de groupe dans le secteur des télécoms car en 2013 elle avait déjà mis en garde les opérateurs sur les risques d'information erronée au niveau des forfaits 4G. Car la 4G est loin d'être disponible sur tout le territoire et pourtant les opérateurs laissent entendre que c'est quasiment le cas.

Problème : pour bénéficier de la 4G il faut une smartphone compatible... souvent beaucoup plus cher. Familles Rurales demande donc a minima un remboursement pour cet équipement qui, au final, ne sert à rien si le réseau n'est pas présent.

Sans compter que les forfaits "4G" sont plus chers que les forfaits "3G"...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «SFR : accusé d’avoir menti sur son réseau, l’opérateur cible d’une action de groupe»

Laisser un commentaire

* Champs requis