Smart TV : après le smartphone et la tablette, le prochain marché d’Apple se trouve dans le salon

Par Olivier Sancerre Modifié le 23 août 2013 à 15h35

Apple s'est lancé à pas comptés dans l'univers de la télévision avec l'Apple TV, un petit boîtier à connecter au téléviseur et qui permet de louer des films sur l'iTunes Store. Petit à petit, ce que Steve Jobs a appelé un « hobby » est devenu de plus en plus important. À tel point que le constructeur développerait un téléviseur HD intelligent.

Au-delà du seul Apple TV (qui ne démérite pas avec 13 millions d'unités vendues), le constructeur californien souhaite en effet prendre une place prépondérante dans le salon des consommateurs. Mais si la conception et la production d'un smart TV ne pose pas vraiment de problèmes techniques, faut-il encore avoir quelque chose à proposer en terme de catalogue de programmes. Et c'est là que le bât blesse. Certes, la boutique d'Apple comprend une large sélection de films et de séries TV, mais il est nécessaire de vendre aussi des émissions de flux, de l'actualité, du sport, bref, la télévision de papa.

Smart TV Apple : des négociations difficiles

Après deux ans de négociations en coulisses, Apple n'est toujours pas arrivée à faire plier les réseaux câblés américains et les fournisseurs de contenus. Le modèle économique que le groupe souhaitait visiblement mettre en place est difficile à faire avaler à ces mastodontes : Apple veut en effet répliquer le concept de ses boutiques de musique et d'applications. Le téléspectateur aurait ainsi la possibilité d'acheter une ou plusieurs chaînes à la pièce, loin des bouquets de chaînes proposés par les opérateurs du câble américain.

iTV : un modèle économique évolutif

Devant les difficultés durant les négociations, ce modèle originel a évolué. La rumeur évoque désormais un flux TV débarrassé des tunnels de publicités, moyennant un abonnement payant, Apple acceptant de reverser le manque à gagner aux réseaux câblés. Très récemment, on apprenait que le groupe californien discutait désormais en direct avec les chaînes TV, contournant ainsi les puissants câblo-opérateurs américains. Évidemment, en Europe le paysage de la télévision est bien différent, et il faudra à Apple s'adapter aux offres régionales. Il reste encore du chemin à parcourir pour qu'un « iTV » voit le jour.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Smart TV : après le smartphone et la tablette, le prochain marché d’Apple se trouve dans le salon»

Laisser un commentaire

* Champs requis