SNCF : l’Etat renonce à 500 millions d’euros de dividendes et d’impôt

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Tugdual de Dieuleveult Modifié le 28 août 2013 à 17h56

C'est un beau cadeau qui vient de faire l'Etat à la SNCF. Le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a en effet indiqué mercredi que l'Etat allait renoncer à 500 millions d'euros de annuels, des revenus issus des dividendes et de l'impôt sur les sociétés dont s'acquitte la SNCF. Le but de cette démarche ? Résorber la dette de la SNCF. "Il y a quelque chose qui n'a pas beaucoup de sens, c'est que l'on ait des dividendes et que l'on reçoive des impôts sur un système ferroviaire qui lui-même est lesté de 32 milliards de dettes. Donc cet effort-là, nous le ferons", a ainsi expliqué le ministre.

Encore 1 milliard d'économie

Outre ces 500 millions la SNCF doit maintenant trouver 1 milliard d'euros supplémentaire pour stabiliser la dette du gestionnaire de l'infrastructure, Réseau Ferré de France (RFF), qui s'élève aujourd'hui à 31,5 milliards d'euros et dont le service augmente de plus de 1,5 milliard par an. C'est la réunification de RFF et d'une partie de la SNCF (Direction de la circulation et SNCF Infra) au sein d'un gestionnaire d'infrastructure unifié qui doit permettre une économie de 500 millions. Les deniers 500 millions d'euros doivent venir quant à eux d'économies internes à la SNCF.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.

Aucun commentaire à «SNCF : l’Etat renonce à 500 millions d’euros de dividendes et d’impôt»

Laisser un commentaire

* Champs requis