Culture : La SNCF s’allie à la Fnac pour vendre des billets de concerts, opéras et musées

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 6 février 2014 à 17h29

Désormais, en achetant votre billet de train pour votre prochain week-end, vous pourrez également réserver votre séance de cinéma, une place pour le dernier opéra à la mode, ou pour la dernière exposition au musée du coin. La SNCF vient en effet d'annoncer un partenariat avec France Billet, une filiale de la Fnac.

Les "Instants V". Tel est le nom de l'opération mise en place ce jeudi par la SNCF sur son site Internet Voyages-sncf.com, en partenariat avec France Billet, une filiale du groupe Fnac. L'opération permettra à un utilisateur de réserver un billet pour un évènement culturel en même temps que le billet de train nécessaire pour… s'y rendre ! A terme, le service devrait également proposer de réserver sa chambre d'hôtel. Tous les ingrédients pour un week end culturel réussi en somme !

La SNCF et la Fnac veulent mutualiser leurs services pour se partager la clientèle

L'idée est bien évidemment de mutualiser les services afin de faire bénéficier aux autres partenaires de sa clientèle. Ainsi un usager de la SNCF pourra "construire lui-même un package en combinant événement et train" a déclaré ce jeudi Yves Tyrode, directeur général de Voyages-sncf.com. C'est donc avec une filiale de la Fnac, France Billet, que la SNCF a construit cette offre qui permet, il faut bien attirer le client, d'être surclassé ou de se voir offrir le programme lors de la réservation d'un évènement culturel, par le biais de la compagnie ferroviaire.

La SNCF compte sur un million de voyageurs supplémentaires jusqu'en 2017 grâce aux "Instants V"

La SNCF espère particulièrement capter une clientèle qui jusque-là se déplaçait en voiture plutôt qu'en train. Elle compte ainsi accueillir dans ses rames un million de voyageurs supplémentaires d'ici 2017. L'offre devrait être étendue aux 13 autres versions européennes du site Voyages-sncf.com, ainsi qu'aux utilisateurs d'IDTGV, Ouigo, Thalys et Eurostar afin de conquérir une clientèle étrangère. Reste à espérer que cette mesure fera oublier les prix des billets de TGV, qui ont connu une augmentation de 3 % pour 2014, après une hausse de 2,3 % en 2013.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis