Société Générale, au-dessus des lois ? La vidéo choc !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Charles Sannat Modifié le 4 mars 2016 à 10h30
Traders Argent Bourse Pertes Loi
4,2 MILLIARDS €La Société Générale accuse Jérôme Kerviel d'avoir causé une perte de 4,82 milliards d'euros.

Évidemment, dans le contexte actuel, cette vidéo que vous pourrez visionner, car elle se trouve tout en bas de cet article, peut sembler choquante à l’immense majorité des gens, des spectateurs, de celles et ceux qui vont la visionner.
Pourtant, une fois le côté émotionnel pur évacué, je vous propose de prendre de la hauteur.

Mon passage en salle des marchés !

Pas encore diplômé, j’avais choisi en dernière année de mon cursus d’opter pour un stage long de 12 mois. C’était en 1997 et à l’époque, c’était déjà… la crise ! Bref, pistonné par un de mes enseignants (grâce à mes notes je le précise, n’ayant jamais su fayoter une autorité quelle qu’elle soit), je me suis retrouvé dans une très grande salle des marchés.
C’est là d’ailleurs que j’ai connu mes premiers émois épistolaires puisque j’étais le remplaçant du gus qui écrivait tous les matins le flash marchés à l’attention de clients qui payaient un abonnement annuel de plusieurs milliers de francs par an pour recevoir un truc qui ne valait pas tripette (vu mon niveau de l’époque, mais ça faisait illusion semble-t-il).

Bref, tout ça pour vous dire qu’une salle des marchés, c’est un environnement d’immatures profonds et de bébés plus ou moins mal dégrossis à qui l’on fait manipuler des centaines de millions ou de milliards. Ils ont la pression, certes, mais point trop, les marchés ayant le goût exquis d’ouvrir à 9h00 le matin et de se refermer à 17h30, ce qui ne fait pas non plus une journée épuisante d’usine !

De l’humour potache, choquant par la cruauté de la vérité nue !

Alors lorsqu’une équipe de vente part en séminaire, c’est rarement pour faire dans la finesse, la grandeur ou la philosophie. Généralement, les jeunes abrutis que nous étions – et ceux d’aujourd’hui ne font ni pire ni mieux que ceux qui les ont précédés – partaient pour s’amuser et ripailler ! En gros, ça picole, ça rigole, ça fume… et puis de temps en temps, ça dérape avec quelques petits flirts entre collègues lors d’une soirée plus ou moins arrosée – euphémisme pour dire beaucoup plus que moins !

Ce qui est choquant c’est d’entendre des gens dire “mais où est la marge ? elle est dans ma poche !!”

Le message implicite est “je suis là pour faire du fric, du pognon, du flouze, et ma seule préoccupation c’est de vous prendre votre argent”. C’est choquant… parce que c’est vrai, et que vous entendez là la vérité dans toute sa cruauté.

Comme lorsque hier je vous expliquais pourquoi nous allions faire faillite, que cela vous amuse ou pas, la vérité est choquante parce que cruelle et que finalement, nous préférons ignorer certains aspects de notre société, et certains aspects de nous-mêmes également !

Ne soyons pas naïfs : tout le monde essaie tous les jours de vous piquer votre fric et de vous faire les poches !!

Évidemment, comme c’est une banque, il est de bon ton de dire “haaa les vilains, les escrocs, les méchants, les enfoirés de banquiers” !

Certes, les banquiers ne brillent ni par leur intelligence, ni par leur sagesse, encore moins par leur altruisme ou leur volonté de prendre soin du monde ou des gens. L’argent entre leurs mains est un outil froid, une réalité glaciale, mais pour autant, ce qui vous choque dans ces séminaires de jeunes potaches se passe dans tous les autres secteurs !
Vous savez quels sont les contenus des séminaires des vendeurs des industries des pesticides ? “Hahahahaha, on leur a même dit à ces crétins de péquenots de paysans… qu’ils ne risquaient rien ! Hhahahahaha !!” Humour potache de vendeurs payés à la com pour gagner du fric et faire tourner le système.

Vous savez quelle est la teneur des débats et des ébats chez les vendeurs de raviolis à la viande de cheval ? “Hahahahahaha, les cons, tu leur files à bouffer du boeuf, du cheval, ils font même pas la différence, c’est tous des cons, la prochaine fois on leur fera bouffer du rat, comme ça on va encore augmenter notre marge et notre com !”

Vous savez quels sont les propos échangés dans les équipes commerciales des opérateurs téléphoniques (qui provisionnent les risques sanitaires chaque année, qui mettent des oreillettes pour dire, lorsque vous aurez votre tumeur au cerveau, que vous pouviez utiliser ce truc avec fil et qu’en lisant les petites lignes vous étiez mis en garde)? “Hahahahahaha, les gens sont tous des abrutis, vous pouvez leur vendre n’importe quel téléphone le plus cher possible, c’est devenu une extension d’eux-mêmes, rien n’est trop beau, rendez-les jaloux du smartphone du voisin, dites-leur que c’est indispensable, que c’est bon pour la santé, que ça fera jamais de mal, que même pour les enfants c’est géant, d’ailleurs les gosses peuvent rester en contact avec leurs parents, c’est plus sûr,” etc. etc. Bref, vous croyez que c’est quoi le but d’un opérateur téléphonique ? Vous faire plaisir et être gentil ? Non ils sont là pour vous prendre votre fric.

Vous savez ce qu’ils se racontent dans l’industrie agro-alimentaire? Pour les pâtes à tartiner ou pas, pour les fromages ou autres plats cuisinés et préparés ? Toujours moins cher à fabriquer, toujours plus cher à la vente et “elle est où la marge ? Dans ma poche !”.

Dans ma poche aussi la marge des pétroliers, dans ma poche la marge des produits fabriqués en Chine par des enfants ou des salariés réduits à l’état d’esclaves ou presque pour acheter des paires de baskets à 150 euros, des jeans à 200 ou encore des jouets qui ne respectent aucune norme de sécurité mais sur lesquels les Chinois qui se bidonnent en se roulant par terre de rire de la connerie sans limite des Occidentaux collent tout simplement des étiquettes “NF” en disant, entre deux spasmes de fou rire, “maintenant produit aux normes hahahahaahhaha”.

Ce qui est choquant en réalité, c’est d’admettre que vous n’êtes rien, vous n’êtes plus humain, en aucun cas : vous n’êtes qu’une contrepartie financière. Vous n’avez aucune utilité si ce n’est celle d’enrichir le système, les entreprises.

Nous en sommes tous réduits à nous battre pour gagner quelques sous, notre maigre salaire de subsistance, et une fois gagné durement, il va falloir protéger vos sous tout au long de la journée pour ne pas vous les faire piquer “légalement” par tous les vendeurs que vous croiserez, par tous ceux qui vous “taxeront”. Ce qui est choquant, c’est qu’il n’y a plus aucune humanité entre nous, mais uniquement des relations de vendeurs à acheteurs, en un mot : des relations d’argent.

Nous préférons croire en une fiction différente et rassurante. C’est cette différence entre nos croyances et la réalité qui est choquante.

En attendant mes chers amis, préparez-vous, il est déjà trop tard !

Article écrit par Charles Sannat pour Insolentiae

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Laisser un commentaire

* Champs requis