La Société Générale compte devenir un géant du leasing automobile

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 6 janvier 2022 à 15h29
Societe Generale Leasing Automobile
30,75%Les actionnaires actuels de LeasePlan recevront une participation de 30,75% du capital du nouveau groupe

En actant l'acquisition de LeasePlan, le champion européen du leasing automobile, pour un montant de 4,9 milliards d’euros, la Société Générale accélère ses projets dans le secteur de la mobilité.

Une flotte de 3,5 millions de véhicules sous gestion

C’est par sa filiale spécialisée dans la location longue durée et de gestion de parc automobile, ALD Automotive, que la Société Générale va acheter le groupe LeasePlan pour un montant de 4,9 milliards d’euros. Ce montant sera à la fois payé en titres et en cash. « Ce projet structurant marquerait une étape majeure dans la création d'un leader mondial dans le secteur de la mobilité avec une flotte totale combinée d'environ 3,5 millions de véhicules », explique la Société Générale dans un communiqué publié jeudi 6 janvier 2022.

C’est en octobre 2021 que les discussions avaient débuté entre les actionnaires de LeasePlan et le groupe bancaire en vue du rachat du géant du leasing automobile européen. A l'issue des discussions, il a été convenu que les actionnaires actuels de LeasePlan recevraient une participation de 30,75% du capital du nouveau groupe nommé pour le moment « New ALD ». La Société Générale sera quant à elle actionnaire principal du groupe avec une participation à hauteur de 53% du capital.

Renforcer sa présence sur un marché porteur

Selon Frédéric Oudéa, le dirigeant de la Société Générale, « les activités de l'entité combinée ont vocation à devenir à moyen terme un troisième pilier au côté des métiers, d'une part, de la banque de détail et d'assurance et, d'autre part, de banque de financement et d'investissement, et renforcer l'équilibre de son business model ». Avec cette acquisition qui devrait être finalisée avant fin 2022, la Société Générale espère créer de la valeur pour ses actionnaires. Ainsi, en 2023, « New ALD » devrait connaître une « relution du bénéfice net par action d'environ + 20 % » et « supérieure à 5 % pour Société Générale dès 2024 ».

La Société Générale n’est pas le seul acteur bancaire français à investir dans le domaine de la location longue durée et dans la gestion de parc automobile. BNP Paribas, avec sa filiale Arval, propose une flotte de près de 1,2 millions de véhicules à travers le monde. Le Crédit Agricole s’est également lancé dans le domaine du leasing automobile avec un partenariat avec Stellantis annoncé fin 2021.

Aucun commentaire à «La Société Générale compte devenir un géant du leasing automobile»

Laisser un commentaire

* Champs requis