Fonctionnaires : la majorité des Français en veut moins

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 3 décembre 2013 à 3h34

Trop de fonctionnaires ? Cette fois, ce ne sont pas les partis politique de droite qui le disent, mais les Français (probablement les mêmes qui râlent quand il faut faire la queue pendant des heures au guichet d'une administration, faute de personnel... !).

Faire des économies sur le dos des fonctionnaires

Une majorité de Français (61%) juge "nécessaire de faire des économies" sur les dépenses publiques, "quitte à fermer certains services publics", selon un sondage Ifop pour Le Figaro paru aujourd'hui.

A l'inverse, 39% des sondés estiment tout de même qu'il est "nécessaire de garder les services publics à proximité des usagers sur l'ensemble du territoire, quitte à augmenter les impôts".

Toujours d'après ce sondage, une majorité de Français (60%) estime que l'État pourrait faire aussi bien avec moins d'agents. En somme, que la qualité des services publics pourrait rester la même, avec moins d'effectifs.

Oui au non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite

Peut-être ne réalisent-ils pas que disposer de moins d'effectifs peut signifier que moins d'agents seraient disponibles derrière le guichet de la Poste par exemple, entraînant un temps d'attente potentiellement plus important et des heures d'ouverture raccourcies, mais aussi que moins de professeurs seraient recrutés pour enseigner, entraînant la fermeture de certaines classes, notamment dans les zones rurales.

Il y a en effet la théorie –un Etat mammouth qu'il faut dégrossir-... et la réalité –des gens heureux de travailler dans la fonction publique, qui iraient potentiellement grossir les rangs des chômeurs, les entreprises n'étant pas en mesure d'embaucher dans les mêmes proportions que l'Etat...

Enfin pour 54% des personnes interrogées, une majorité donc à nouveau, "le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite", décidé et appliqué par Nicolas Sarkozy, est une "bonne mesure".

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «Fonctionnaires : la majorité des Français en veut moins»

Laisser un commentaire

* Champs requis