Recherche 137 000 euros pour sauver le village de Dark Vador #BEST OF

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 25 juillet 2014 à 21h04

Le village qui a vu naître Anakin Skywalker, le futur Dark Vador, est sur le point d’être englouti par le sable du désert. Situé à Ong Jmel, dans le Sahara tunisien, ce décor de Star Wars a besoin de 300 000 dinars tunisiens, soit plus de 137 000 euros pour être sauvé de la disparition.

Les fans de la saga de la guerre des étoile sauront peut être se mobiliser !

Une campagne de levée de fonds pour sauver le village de Dark Vador

La Tunisie a annoncé mardi soir avoir lancé une campagne de levée de fonds pour sauver l’un des sites de tournage de Star Wars, menacé par l’avancée des dunes et la détérioration des bâtiments. Mos Espa, c’est le nom de la ville d’origine de Dark Vador, est située à Ong Jmel, dans le sud du Sahara tunisien.

137 000 euros pour désensabler le site et rénover les bâtiments

Le ministère du Tourisme tunisien a donc lancé la campagne internationale « Save Mos Espa », dont le but est de rassembler près de 300 000 dinars tunisiens, soit environ 137 100 euros, pour déblayer le site et rénover les bâtiments. Les dunes se déplaçant à raison de 15 mètres par an, et la situation géographique du décor l’exposant à de nombreux vents, l’état de Mos Espa s’est vite détérioré.

Une action inscrite dans une volonté de dynamiser le tourisme dans le sud du pays

Pour l’instant, l’Etat tunisien a avancé 160 000 dinars, mais il en manque encore 300 000 dinars pour rénover totalement le site. Cette opération s’inscrit dans le cadre d’une volonté de la Tunisie de moderniser et faire du sud du pays un pôle touristique en 2014, alors que la région est encore très mal valorisée.

Cet article a été initialement publié le 9 avril 2014.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis