La fin du « carte acceptée à partir de 15 euros » annoncée

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 21 mai 2015 à 7h47
Suppression Commission Paiement Interbancaire Frais Carte Minimum Achats
15 EUROSLes petits commerces n'acceptent les paiements par carte qu'au-dessus de 15 euros à cause de la commission prise par leur banque.

Vous en avez marre qu'un commerçant vous dise, alors que vous avez acheté pour 13 euros, qu'il ne prend la carte qu'à partir de 15 euros vous obligeant soit à acheter quelque chose de plus soit à sortir du magasin pour aller retirer ? Oui ? Michel Sapin en a marre aussi. Sauf que lui, comme il est ministre des Finances, il peut y faire quelque chose. Il a annoncé ce jeudi 21 mai 2015 qu'il mettrait un terme à cette pratique.

Seuil minimum de paiement : les banques en cause

Si c'est quelque chose qui nous énerve le seuil minimum de paiement n'est pas une invention des magasins, loin de là. La faute revient, comme souvent, aux banques qui prennent une commission sur les paiements par carte : c'est ce qu'on appelle "la commission interbancaire de paiement". Car oui, non seulement vous payez votre carte de crédit plusieurs dizaines d'euros chaque année mais en plus les banques gagnent de l'argent quand vous l'utilisez.

Les commerçants se retrouvent donc dans l'obligation de mettre ce seuil puisqu'en dessous de 15 euros la transaction n'est pas rentable, surtout pour les petits commerces (les supermarchés, eux, peuvent amortir cette commission). Et c'est gênant pour les clients.

Alors Michel Sapin annonce la couleur aux banques : si elles n'acceptent pas gentiment de supprimer la commission interbancaire de paiement il va utiliser la loi et les tribunaux. Les banques n'ont donc qu'à bien se tenir.

D'autres mesures annoncées pour les clients des banques

La suppression du seuil minimum de paiement n'est qu'une des annonces du ministre des Finances dans les colonnes du journal Le Parisien. Toutes en faveur des clients des banques, elles permettront de probablement payer moins cher ses frais bancaires. Autant d'argent qui restera dans les poches des Français et leur rendra du pouvoir d'achat.

Un comparateur de frais bancaires sera mis en place par le gouvernement : il permettra de comparer les divers frais bancaires en vigueur dans les établissements bancaires français pour que le client puisse choisir en toute simplicité.

Et dans la lignée de ce comparateur le changement de banque sera facilité... afin qu'une fois qu'on a compris que notre banque est trop chère on puisse aller chez le voisin.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «La fin du « carte acceptée à partir de 15 euros » annoncée»

Laisser un commentaire

* Champs requis