Le système financier européen au seuil d’une grosse catastrophe d’après Ernst Wolff? !!

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Charles Sannat Modifié le 21 juillet 2016 à 13h46
Packs 163497 1280
85, 1 MILLIARDS ?La BCE a acheté pour 85,1 milliards d?euros de dette en juin

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Aujourd’hui, je vous propose la traduction de cet article de Sputnik concernant les propos tenus dernièrement par un économiste allemand, propos qui sont évidents… Oui c’est la grande pagaille dans le système financier et, plus grave encore, dans le système monétaire.

Pourtant, tout cela était en réalité parfaitement prévisible… Tout est assez prévisible finalement. Ce qui ne l’est pas c’est le délai ou la forme précise de l’effondrement monétaire que nous allons vivre mais il va arriver.

Est-ce que le dollar partira le premier en vrille ou l’euro va-t-il exploser en vol ? Est-ce la France qui, en guerre civile, va entraîner la chute de l’empire européen ou est-ce les problèmes bancaires italiens ?

Les possibles sont très nombreux, mais quelles que soient les causes ou les excuses qui seront évoquées, sachez que l’issue, elle, est connue : l’effondrement, avec une probabilité chaque jour plus élevée.

Le système peut tenir debout encore un petit moment, les banques centrales portant à bout de bras la victime sous réanimation et en mort clinique pourtant depuis bien longtemps.

C’est pour cela, encore une fois, que les « on ne pouvait pas savoir » ou autres « on ne pouvait pas prévoir » me révulsent. C’est de l' »excusite », de la lâcheté pure.

Vous devez entendre, ces derniers temps, nos dirigeants répéter à plus soif l’expression « être en responsabilité »… Effectivement, ils sont « en responsabilité » mais sont des irresponsables sociaux, politiques, économiques.

Ils sont en responsabilité mais ont oublié ce que ce mot implique. Assumer ses responsabilités c’est l’inverse, on doit savoir, on doit prévoir, sinon, on laisse sa place à d’autres, car le pouvoir doit s’exercer avec une vision et un projet, ce qui manque cruellement à tous ces crétins dirigeants ou aspirants dirigeants.

Ernst Wolff Article de SputnikNews.com, publié le 15 juillet 2016 :

La politique accommodante de la banque centrale européenne crée des risques pour l’ensemble du système financier européen, d’après l’économiste allemand Ernst Wolff

La BCE a acheté pour 85,1 milliards d’euros de dette en juin dans le cadre de son programme d’assouplissement quantitatif, d’après Bloomberg. (…) Ce programme prévoit pour 80 milliards d’euros d’achats mensuels. Avec celui-ci, la banque centrale investit directement dans l’économie européenne sans passer par les banques.

Ce programme crée des risques significatifs tandis que ses avantages sont douteux, d’après l’expert financier Ernst Wolff. D’après lui, cette initiative pourrait déboucher sur un effondrement financier total.

D’après l’analyste, les politiques de la BCE créent des risques sérieux pour les pays les moins développés de la zone euro, comme la Grèce. Simultanément, les économies les plus avancées comme celles de l’Allemagne en retirent tous les avantages, la BCE travaillant au bénéfice des riches et des puissants.

En plus d’acheter des obligations d’entreprises, la BCE achète des obligations gouvernementales. Cependant, d’après les règles en vigueur, la banque ne peut acheter des obligations dont le taux est inférieur à son taux directeur, qui est actuellement de -0,4 %. Cependant, comme le note Wolff, la BCE enfreint régulièrement cette règle, notamment lorsqu’elle achète des Bunds.

« La BCE, ainsi que d’autres institutions importantes, ne suivent pas les règles. Le système financier est une véritable pagaille. Il y a 3 ans, personne n’aurait pu imaginer que l’on connaîtrait des taux négatifs ou que la BCE achèterait des obligations pourries. Aujourd’hui, l’intégralité du système est en roue libre, » a-t-il déclaré à Sputnik.

En théorie, la BCE ne peut acheter des actions de sociétés allemandes. Mais elle est probablement impliquée dans la stabilisation de la Deutsche Bank, d’après l’expert. Simultanément, si la banque centrale décide d’assouplir ses règles encadrant ses achats d’actifs, les leaders européens devraient s’y opposer.

« La BCE est une institution supranationale. Chaque pays européen poursuit ses propres intérêts. C’est pourquoi ils s’opposent à l’initiative. Par exemple, l’Italie souhaite sauver ses banques via l’entremise du Mécanisme Européen de Stabilité. Mais l’Allemagne est contre, car elle fournit des garanties financières du MES. Nous voyons bien que la crise financière ravive les conflits autrefois latents. Ceux-ci sont une menace pour l’Union européenne, » a déclaré Wolff.

L’expert a également critiqué la politique monétaire de la BCE. Selon lui, elle a pour objectif de reporter la faillite de la zone euro. (…) « Actuellement, il y a des bulles qui gonflent sur les marchés obligataires, actions et de l’immobilier. La tendance ne pourra être inversée. Nous sommes à la veille d’une grosse catastrophe, » a-t-il averti. Dans ce contexte, un effondrement économique serait probablement suivi par l’effondrement de l’ensemble de la politique d’intégration européenne, toujours selon lui :

« L’Union européenne va probablement se désintégrer. Mais il est impossible de prévoir comment. Le Brexit n’a fait qu’intensifier les tendances nationalistes à travers l’Europe. Le risque d’effondrement est en train de grimper, » a-t-il conclu.

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Article écrit par Charles Sannat pour Insolentiae

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Laisser un commentaire

* Champs requis