Electricité : bientôt payés pour moins consommer ?

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 9 avril 2014 à 9h15

Il fallait y penser. Pour réduire la consommation d’électricité des particuliers, lors de pics de consommation d’énergie, et de tensions sur le réseau, RTE, une filiale d’EDF, propose, via la technique dite de l’effacement, de rémunérer ses clients pour qu’ils consomment moins de kilowatts. Ce procédé existe déjà pour les industriels, mais pourrait être rapidement étendu aux particuliers.

Réduire ou stopper sa consommation d’électricité, et être payé pour le faire. L’idée pourrait séduire nombre de consommateurs en France.

La technique d'effacement développée par RTE pour moins consommer

Le réseau de transport d’électricité, RTE, une filiale d’EDF, va remettre ce mercredi 9 avril au gouvernement un rapport sur les nouvelles règles du marché électrique, dans la droite ligne de la loi Brottes, qui prévoit notamment d’autoriser la technique de l’effacement en vue d’harmoniser le marché électrique aux nouvelles normes environnementales et économiques.

Un système mis en place progressivement en 2015

Dans les faits, les clients qui stopperont ou diminueront leur consommation d’électricité en cas de pic, seront rémunérés par les fournisseurs d’énergie. Le système devrait être mis en place à partir de 2015, progressivement, avant d’être totalement opérationnel pendant l’hiver 2016-2017. La technique de l’effacement est déjà expérimenté actuellement en Bretagne, mais également en région parisienne.

Un boîtier sur le compteur pour les clients voulant gagner de l'argent sur leur consommation électrique

Grâce à un simple boitier installé sur le compteur électrique, le client qui acceptera d’éteindre ses appareils électriques sur une période donnée, aux heures de pointe, pourra faire des économies sur sa prochaine facture. Des détails restent toutefois encore à mettre en place, comme les règles de fonctionnement du dispositif, et le mode de rémunération.

RTE précise qu’un tel système pourrait faire économiser entre 10 et 15 % par an aux consommateurs, mais également leur rapporter de l’argent. Un procédé qui pourrait être le bienvenu à l’heure des augmentations successives des tarifs énergétiques.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis