Repenser et renforcer son leadership à l’heure du télétravail

Par Eugenio Pace Publié le 21 décembre 2020 à 6h10
Teletravail 4 Conseils Pour Etre Efficace
83%Pour 83% des Français, le télétravail va se pérenniser.

Si le travail à distance est la norme pour certains, comme les freelances, les journalistes ou encore les développeurs de logiciels, pour d’autres, il s’agit d’une approche relativement nouvelle qui peut parfois être déroutante. En France, si des freins subsistent encore à l’adoption de ce mode de travail, le cabinet Gartner prédit que les télétravailleurs représenteront 34 % de la main-d’oeuvre totale en 2021.

Que ce soit à temps complet ou partiel, il faut s'adapter à cette nouvelle réalité et aux défis qui s'y rapportent. Être capable de travailler en présence des autres membres de la famille, notamment des enfants ou encore des animaux de compagnie, qui se joignent parfois aux visioconférences, en fait partie. Sans parler de la solitude ou encore de la productivité, toutes deux susceptibles d’être une source de stress ou de mal-être au travail.

Pour les responsables d’équipes, en particulier ceux qui exercent un management virtuel pour la première fois, le passage au travail à distance est un défi particulièrement intéressant. Comment s’assurer que les employés sont productifs lorsque vous ne pouvez pas les voir ? Comment mener des conversations difficiles au cours d’un chat vidéo ? Que se passe-t-il lorsque certains membres d’équipe se sont mieux adaptés au travail à distance que d’autres ? Il existe quelques principes de base à appliquer pour adapter son style de gestion au travail virtuel afin d’assurer la continuité des activités pour ses clients ainsi que le bien-être de ses employés.

Établir la confiance grâce à la communication

Diriger une équipe virtuelle exige de la confiance et une philosophie de travail fondée sur les résultats, et non sur le temps passé devant l’ordinateur. Les supérieurs hiérarchiques qui veulent tout contrôler échoueront dans cet environnement. En réalité, c’est tout le contraire. Les managers doivent apprendre à faire confiance à leur équipe et leur donner plus de liberté pour effectuer le travail selon leurs propres conditions, tant qu’ils obtiennent les résultats escomptés.

Le meilleur outil pour établir la confiance est la communication. Il est essentiel de communiquer fréquemment, et par écrit, avec ses employés sur la stratégie, les objectifs et l’apprentissage organisationnel. Veiller à ce que les collaborateurs comprennent leur rôle en établissant un lien entre leurs objectifs et ceux de l’entreprise est également indispensable. Aujourd’hui plus que jamais, les responsables doivent prendre le temps de discuter avec les employés, de leur faire part de ce sur quoi ils travaillent et d’être présent s’ils ont des questions ou des inquiétudes. La confiance se développe grâce à une communication ascendante et descendante.

Encourager la flexibilité

Le concept d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée est discutable, parce que, ce que nous faisons au travail et ce que vous faites dans votre vie ne sont pas des choses distinctes. Le travail devrait être un élément de la vie dans lequel il est possible de s’investir pleinement. En tant que manager, cela exige de la flexibilité. Nous jonglons tous avec différentes responsabilités à la maison, et la journée de travail traditionnelle de « 9 heures à 17 heures » doit évoluer. Pour cela, il est important d’encourager les collaborateurs à établir leurs propres horaires et à effectuer leur travail au moment où ils sont le plus productif. L’utilisation d’outils qui permettent de cadrer ses heures de travail et de mettre les notifications en veille une fois hors ligne, est également précieuse dans cette quête de flexibilité. Cela libère les employés de la pression de répondre aux demandes. Ils sont alors plus heureux et plus productifs, surtout s’ils sont répartis sur plusieurs fuseaux horaires.

Être explicite quant à sa culture d’entreprise

Dans le cadre du télétravail, la plupart des interactions sont transactionnelles. Les managers écrivent aux collaborateurs pour leur annoncer des décisions ou récompenser une performance, mais la manière dont ils prennent leurs décisions ou les raisons pour lesquelles certaines choses sont récompensées ne sont pas toujours claires pour tout le monde. Si une culture informelle se développe d’elle-même, un déficit de transparence risque de s’installer, ce qui engendrera de la méfiance.

Travailler à distance oblige les managers à être explicite sur la culture qu’ils veulent développer, sur la base des valeurs propres à l’entreprise. Ces dernières doivent être écrites et communiquées fréquemment afin que les employés puissent y avoir recours pour guider leur travail quotidien.

Le fait d’être explicite sur la culture d’entreprise a l’avantage supplémentaire de rassembler une main-d’œuvre géographiquement répartie et culturellement diversifiée. Qu’une équipe travaille à Londres ou à Buenos Aires, chacun répond à un code de conduite. Ce point est essentiel pour gérer les conflits de manière productive et créer des équipes qui collaborent et se respectent mutuellement.

Créer des espaces virtuels pour socialiser

Devant la machine à café, les collaborateurs ont davantage tendance à se détendre et à parler de leurs passe-temps ainsi que de leurs intérêts. Ces conversations informelles aident les managers d’équipes à établir des relations et à apprendre ce qui est important pour elles en dehors du travail. La socialisation ne doit pas nécessairement disparaître lorsque l’organisation bascule vers le travail à distance. Ce serait mauvais pour l’activité, la productivité et le bien-être des employés. Il faut plutôt faire preuve de créativité.

Le travail à distance est aussi souvent une fenêtre sur la sphère personnelle. Au bureau, les éléments déclencheurs de la conversation sont généralement la météo et le match de football de la veille, mais sur une vidéo, il peut s’agir d’un tableau en arrière-plan ou d’un animal de compagnie. L’utilisation de la vidéoconférence contribue certainement à la communication, mais elle est également importante en tant que moyen d’interaction sociale. Elle nous permet de partager nos passions, d’établir des relations entre les différentes équipes et de surmonter la solitude.

Ne pas négliger la sécurité

La sécurité est une préoccupation chaque fois qu’un collaborateur accède à des systèmes en ligne, mais surtout lorsqu’il se connecte à distance à un plus grand nombre de services. Si ce n’est pas déjà le cas, les équipes IT et de sécurité doivent mettre en place l’authentification multi-facteurs comme norme minimale. Lorsque l'entreprise accède à de nouvelles applications, elles devraient également informer les utilisateurs sur l'accès que les fournisseurs tiers ont à leurs données.

Les responsables d’équipes ont un rôle spécifique à jouer à titre d’évangélistes. Les collaborateurs prennent-ils au sérieux leur formation de sensibilisation à la sécurité ? S’ils utilisent une nouvelle technologie pour la première fois, disposent-t-ils d’un canal leur permettant de poser des questions ? La sécurité est l’affaire de tous, et cela commence par le leadership.

En fin de compte, le travail à distance ne remplace pas parfaitement la communication personnelle, et il est important que les responsables se réunissent avec leurs équipes au moins une fois par an. Dans cette nouvelle réalité, il est toujours possible de compter sur une équipe distribuée qui soit très productive, à même de collaborer et épanouie. En investissant aujourd’hui en faveur d’une culture de confiance avec l’ensemble des collaborateurs, les entreprises en tireront profit à long terme.

co-fondateur & CEO, Auth0