Acier : ThyssenKrupp pourrait licencier 3 800 personnes

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 8 février 2013 à 12h00

Mauvaise nouvelle pour l'acier européen !

Le sidérurgiste ThyssenKrupp, fortement affecté par l'échec de son projet Steel Americas qui devait ouvrir à l'entreprise de nouveaux débouchés aux Etats-Unis et au Brésil, a annoncé ce vendredi un plan de rigueur de 500 millions d'euros d'économies budgétaires au sein de sa division Steel Europe.

Ce plan d'économies drastiques pourrait de fait conduire au départ de 3 800 employés. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, "la société prévoit de fermer, relocaliser ou vendre des unités et des équipements", a déclaré l'entreprise dans un communiqué.

Dans le détail, le sidérurgiste allemand a donné les noms de plusieurs chaînes de production dans le segment du revêtement à Duisburg-Beeckerwerth, Dortmund et Neuwied. Pourraient également être concernés par ce plan de rigueur les produits en acier magnétique fabriqués par ThyssenKrupp Electrical Steel, ainsi que la chaîne de galvanisation à chaud de ThyssenKrupp Galmed, en Espagne.

Inutile de préciser que ce plan, s'il est mis en oeuvre, pourrait affecter encore plus l'acier européen, déjà touché par les soubresauts de l'affaire Arcelor-Mittal.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Acier : ThyssenKrupp pourrait licencier 3 800 personnes»

Laisser un commentaire

* Champs requis