Les crémations augmentent, le chiffre d’affaires des fleuristes baisse

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Time To Sign Off Publié le 29 octobre 2013 à 6h06

Pour de plus en plus d'entre nous, la réponse est l'urne. Selon le patron des services funéraires de Paris, "en une génération, en France, la crémation est passée de 1% à 30%" et selon le Crédoc, le taux devrait passer à 50% en 2030.

De fait, un sondage BVA de novembre 2012 révélait que 60% des Français préféraient être incinérés qu'enterrés (détail intéressant : les sympathisants de gauche marquent une plus forte préférence pour l'incinération [71%] que ceux de droite [50%])

Ça vous réjouit peut-être... mais ça n'est pas le cas de votre fleuriste. Enterrements et cimetières représentent 30% du chiffre d'affaires de la filière horticole, soit 857M€ (en 2012) dont 290M dépensés à la seule Toussaint.

Or, les crémations sont souvent des cérémonies "sans fleurs ni couronnes" et... sans tombes...Du coup, on constate une baisse des ventes de fleurs de 9% entre 2011 et 2012 et de 6,5% sur les sept premiers mois de 2013. Vous n'aimez pas les chrysanthèmes ?

Il se vend à la Toussaint environ 21 millions de pots de chrysanthèmes pour un marché de 170M€

Pour lire plus d'articles inratables de l'actualité qui buzz,

rendez-vous sur le site de notre partenaire Time To Sign Off

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Time To Sign Off, c'est le mail qu'il faut lire tous les soirs en quittant le travail (ou sur le chemin du retour pour rentrer chez vous) afin d'animer vos dîners ou de briller le lendemain devant la machine à café ! 

Laisser un commentaire

* Champs requis