Bientôt une TVA sur les billets des matchs de foot, rugby, tennis ?

Par Olivier Sancerre Modifié le 17 juillet 2014 à 21h52

La France va devoir appliquer une TVA sur les droits d'entrée aux manifestations sportives. Les prix des billets du match de foot, de rugby et autres devraient augmenter, au grand dam des fans.

C'est Bruxelles qui joue une fois de plus le rôle du père Fouettard. La Commission européenne a en effet tancé la France pour ne pas appliquer de TVA sur les droits d'entrée pour les événements sportifs.

Les billets frappés de la TVA

Cette exception remonte à la fin des années 70. Les manifestations sportives, déjà frappées par un impôt sur les spectacles (une ponction datant de l'Ancien régime !), avaient alors obtenu l'exemption de la TVA. Or, cette taxe a petit à petit disparu sous le flot des exonérations en tout genre, comme celles autorisées par les communes aux manifestations.

La suppression définitive de cet impôt sur les spectacles est réclamée depuis des années par les organisations sportives, qui déplore son caractère complexe et un rien surrané. En revanche, si elles souhaitent le remplacer par la TVA, elles demandent surtout l'application d'un taux réduit.

Deux mois pour s'expliquer

Le député PS Jean Glavany, auteur d'un rapport sur l'économie du football après la passe d'armes autour de la taxe à 75% des clubs de foot, évoquait lui une TVA à 5,5% sur les manifestations sportives. Bruxelles a donné deux mois à la France pour s'expliquer dans ce dossier sensible : il faudra en effet négocier avec les associations et les clubs, et leur faire passer une pilule qui s'annonce douloureuse, chacun gérant l'impôt sur les spectacles à sa manière.

Les dirigeants français vont en tout cas pouvoir une fois de plus se défausser sur la Commission européenne pour expliquer ce changement qui ne fera pas plaisir à tout le monde

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis