#Tweet4Good : le vrai faux don de Noël de Twitter à la Croix-Rouge philippine

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 21 décembre 2013 à 18h30

On s'en frotte encore les yeux de peur d'avoir mal compris. Alors que Marck Zuckerberg, le certes richissime fondateur et patron de Facebook (sa fortune est estimée à 13,3 milliards de dollars) a annoncé cette semaine qu'il donnerait 1 milliard de dollars, près de 800 millions d'euros, à des ONG (organisations non gouvernementales) caritatives, Twitter lui emboîte le pas.

Si vous envoyez un message sur Twitter comportant ce hashtag #Tweet4Good d'ici au 31 décembre, Twitter donnera 1,4 dollar à la Croix Rouge philippine. Signe de solidarité généreux à l'égard d'un pays durement touché par le passage du typhon Haiyan, qui aurait fait 5260 morts (décompte officiel), et peut-être 10 000 en réalité, et au moins 10 milliards de dollars de dégats. Jusqu'ici, tout va bien, et l'on s'apprête à se jeter sur son compte Twitter pour envoyer le fameux tweet. Sauf que sur la page annonçant le geste généreux de Twitter, le montant de 1,4 dollar -en anglais : $1,40- est suivi d'une phrase entre parenthèses opportunément coupée par un saut de ligne...

Que dit cette phrase ? Que cette générosité est plafonnée ! Le don de Twitter, 1,4 dollar par tweet avec le hastag #Tweet4Good, ne dépassera pas 35 000 dollars, soit au cours du jour, 25 957 euros. Ok. Donc Twitter donne généreusement 35 000 dollars à la Croix Rouge philippine, quand lors de son introduction en Bourse, la société était valorisée.. 24,5 milliards. Certes, Twitter ne gagne pas d'argent et en perd même beaucoup : sur les neuf premiers mois de l'année, Twitter a réalisé 422 millions de dollars de chiffre d'affaires, et perdu 134 millions. Mais tout de même, à l'échelle de ces millions et de ces milliards, 35 000 dollars pour venir en aide à la Croix-Rouge, ce n'est pas bezef : A peine le prix d'un 4x4...

Mais le scandale, osons le mot, ne s'arrête pas là. Scandale, oui, car à la veille des fêtes, il est de coutume de se montrer généreux, et le geste de Marc Zuckerberg en est un exemple plus que flagrant. Scandale, oui, car les 35 000 dollars de "dons" de Twitter ne sont pas des vrais dollars, même pas de la monnaie virtuelle Bitcoin, mais.. un crédit publicitaire qui sera accordé à la Croix Rouge Philippine pour qu'elle puisse promouvoir son action sur le réseau social de micromessages !

On a beau chercher une conclusion à cet article, on n'en trouve pas.

Vous pouvez suivre en temps réel sur une carte mondiale le volume de tweets échangés comportant le fameux hashtag #Tweet4Good, qui, logiquement, devrait être envoyé par des centaines de milliers de gogos alors que seuls 25 000 suffiront à atteindre le seuil pour que les 35 000 dollars de fausse monnaie soient "donnés" à la Croix Rouge philippine.. Et si vous voulez vraiment venir en aide aux phlippins en passant par la Croix Rouge, nous avons fait la recherche pour vous. Les Croix Rouge belges, canadiennes, sortent immédiatement en première page de Google, mais pour donner via la Croix-Rouge française, il faut bien fouiller au fond de leur site. Voici cependant le lien direct pour apporter votre aide aux philippins via la Croix Rouge Francaise.

Tweet4Good don Twitter philippines

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «#Tweet4Good : le vrai faux don de Noël de Twitter à la Croix-Rouge philippine»

Laisser un commentaire

* Champs requis