Uber propose désormais de livrer des repas

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 4 mars 2016 à 12h08
Uber Paiement Manifestation Taxi Indemnisation Vtc
3Trois Français sur quatre redoutent l'uberisation de l'économie.

"Quand vous pouvez livrer une voiture en cinq minutes, il y a beaucoup de choses que vous pouvez livrer en cinq minutes", explique Travis Kalanick, le patron d’Uber. Et pourquoi pas des repas concoctés par les restaurants ?

UberEATS bientôt en France ?

C’est l’idée géniale lancée par Uber. Ses milliers de chauffeurs vont livrer aux clients à domicile ou sur le lieu de travail des repas chauds ou froids préparés par les restaurants partenaires. Et ce entre 10h et 22h, sept jours sur sept, moyennant des frais de livraison de 4,50 euros. Ce nouveau service s’appelle UberEATS, et promet à son tour de faire couler beaucoup d’encre.

Encore faut-il habiter, du moins pour l’heure, dans un quartier ouest de Los Angeles. Car bientôt, Uber promet de développer ce service dans d’autres villes américaines. L’Europe devrait, en toute logique, suivre le pas ensuite.

Des pertes importantes, malgré une croissance XXL

La société américaine de voitures avec chauffeur veut diversifier ses activités. Récemment, elle a lancé, aux Etats-Unis toujours (à New York, San Francisco et Chicago), UberRUSH, un service de livraison le jour même de vos achats effectués en ligne.

Elle est, il faut le dire, en recherche de relais de croissance, alors qu’elle a perdu près d'un milliard de dollars au cours des six premiers mois de 2015. Malgré une croissance qui s'accélère, ses pertes se creusent en effet. L'entreprise est valorisée plus de 62 milliards de dollars.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis