Vacances : les autoroutes vont coûter cher aux automobilistes

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 13 juillet 2015 à 12h03
Vacances Autoroutes Tarifs Ete Automobilistes
127 eurosVous allez dépenser en moyenne 127 euros de carburant sur l'autoroute cet été.

D’après une étude ELABE réalisée pour RTL, les vacanciers qui prendront leur voiture pour partir en congés, via l’autoroute, devraient dépenser la modique somme de 233 euros en moyenne, dont plus de la moitié en carburant…

Autoroutes : les Français vont dépenser 233 euros en moyenne cet été

Partir en vacances à moindre frais, oui, mais pour une famille entière, la voiture revient souvent moins cher que le train ou l’avion. Et pourtant, d’après une étude ELABE réalisée pour RTL, les vacanciers qui prendront leur voiture pour emprunter les autoroutes, direction les congés d’été, devraient débourser la somme de 233 euros en moyenne, dont 127 euros rien qu’en carburant.

Quoi faire pour économiser sur la route

Le reste de la somme correspondant aux frais de péages, les vacanciers préfèrent tout faire pour économiser un peu d’argent. Cela commence par la confection d’encas, afin d’éviter de dépenser d’importantes sommes en déjeuner, sur les stations-services, très onéreuses en la matière. Les économies passent également par l’ouverture des fenêtres au lieu d’utiliser la climatisation, qui fait davantage consommer le véhicule en carburant.

Vacances : quelques conseils pour arriver à bon port

Enfin, selon l’étude ELABE, 60 % des conducteurs sur la route des vacances se déclarent « concentrés ». Et 50 % d’entre eux affirment également être "détendus". Il faut noter enfin que 3 % des automobilistes estiment être déjà énervés ou agacés à l’idée d’emprunter les autoroutes cet été. Pour ceux-là, comme pour les autres, rappelons de respecter les distances de sécurité, les limitations de vitesse, et les temps de pause !

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis