Le vaccin AstraZeneca est moins dangereux qu’une abeille

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 9 avril 2021 à 15h48
Vaccin Covid
71%71% des Français ne font pas confiance au vaccin AstraZeneca

L’Agence européenne du médicament (EMA) a confirmé le rapport bénéfice/risque du vaccin AstraZeneca, bien que des cas de thromboses aient été identifiés et que des décès aient été enregistrés. Pourquoi ? Simple : statistiquement, le vaccin est bien moins dangereux que… les abeilles ou les chiens.

AstraZeneca : quel est le risque d’en mourir ?

Alors que, selon un sondage FranceInfo publié le 8 avril 2021, 71% des Français ne font pas confiance au vaccin AstraZeneca, leurs inquiétudes semblent bien peu logiques. Statistiquement, le vaccin est très peu dangereux.

On compte, selon les données de l’EMA au 4 avril 2021, 222 décès sur 34 millions de personnes vaccinées. En Europe, le rapport est encore plus bas : 18 décès sur 25 millions de doses. Ainsi, l’EMA estime le risque de décès à la suite de la vaccination entre 1 sur 100.000 et 1 sur 300.000… autant dire très peu.

Tellement peu, en fait, qu’il y a des risques bien plus élevés dont on n’a aucunement conscience, et ce au quotidien.

Une abeille est beaucoup plus dangereuse que le vaccin AstraZeneca

Alors que le printemps devrait bientôt laisser libre cours à la floraison de la flore, les abeilles, guêpes et autres frelons se réveilleront de leur hibernation et commenceront à voler autour de vous. Si vous avez peur du vaccin AstraZeneca, c’est simple : il va falloir commencer à fuir ces petites bestioles puisqu’elles sont beaucoup plus dangereuses.

Selon les statistiques du Conseil de sécurité nationale américain (NSC), souligne le site 7sur7, il y a une chance sur 59.507 de mourir d’une piqûre d’abeille. Soit entre 2 et 6 fois plus de chances qu’avec le vaccin.

Autre exemple ? Le risque de mourir par une attaque de chien est de 1 sur 86.781, là encore plus que le vaccin. Et quand vous mangez, vous avez une chance sur 2.535 de mourir étouffés, près de 50 fois plus que de décéder des suites de la vaccination.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Le vaccin AstraZeneca est moins dangereux qu’une abeille»

Laisser un commentaire

* Champs requis