Comment obtenir sa carte grise collection ?

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 23 juin 2021 à 17h27
Voiture Annonces Le Bon Coin Arnaque
60 eurosLa démarche pour obtenir une carte grise collection coûte 60 euros de frais de dossier.

Vous avez été plusieurs à me poser des questions sur la minute éco d’hier, et le passage consacré aux voitures dites de collection. Vous m’avez interrogé plus précisement sur l’obtention de la carte grise collection. Quelques étapes à suivre ...

La démarche pour obtenir sa carte grise collection est payante

La condition principale, c’est bel et bien que le véhicule ait 30 ans ou plus. Ensuite, le véhicule doit être passé au contrôle technique, mais il s’agit d’un contrôle technique allégé, simplifié, adapté aux véhicules anciens. Ce contrôle ne sera plus à passer tous les deux ans, mais tous les cinq ans.

Pour obtenir la carte grise collection, il faut remplir un dossier à télécharger sur le site de la Fédération Française des Véhicules d’Époque. La démarche n’est pas gratuite, la fédération, qui est une association, demande 60 euros de frais de dossier.

Où se rendre au volant d'une voiture de collection ?

Vous m’avez demandé ce que l’on peut faire après avec une voiture collection. En théorie, son usage se limite aux loisirs. On considère qu’on n’utilise un véhicule de collection que pour aller se balader. Mais en pratique, rien ne vous empêche d’aller faire vos courses avec, d’aller chercher quelqu’un à la gare, bref, de vous en servir normalement, comme une voiture de tous les jours. La seule vraie restriction, c’est qu’en théorie, une voiture de collection, on n’a pas le droit de l’utiliser pour se rendre sur son lieu de travail.

C’est là que le bas blesse. Si vous étiez contrôlé un jour au volant de votre voiture de collection, il est inconcevable que le policier vous demande où vous allez avec. Et s’il le faisait quand même, vous pourriez lui répondre absolument ce que vous voulez : promenade ou course. Tout, sauf « je vais travailler avec » évidemment. Le contrôle s'arrête là.

Pour ceux qui circulent en ancienne, la réalité est toute autre : quand un policier ou un gendarme vous arrête, c’est bien plus pour le plaisir de la regarder et de discuter avec vous que pour réellement en contrôler les papiers.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).