La dernière 2CV sortie des usines Citroën vendue aux enchères à 10 800 euros

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Tugdual de Dieuleveult Modifié le 18 mars 2013 à 15h44

Elle n'en vaut réellement qu'un dixième, mais en même temps, le dernière 2CV sortie des usines de montage Citroën a-t-elle vraiment un prix ? La dernière 2CV produite par Citroën en 1988 en France (à Levallois dans les Hauts-de-Seine) et anciennement propriété de Roger Brioult, ancien rédacteur en chef de la Revue Technique Automobile, a été adjugée à 10 800 euros rapporte le site AutoPlus. Estimé entre 1000 et 2000 euros, cette épave qui a été livrée en l'état (la voiture a été incendié après avoir été volée à son propriétaire en mars dernier).

Identifiée et authentifiée grâce à son numéro de châssis, la dernière "deudeuche" affichait seulement 5 kilomètres au compteur. La vente a également rassemblé quelques véhicules mythiques ayant eu pour propriétaire un humoriste aujourd'hui décédé mais qui fait encore parler de lui. Une moto et quatre voitures ayant appartenu Coluche étaient ainsi proposées : une Honda CB 750 Custom de 1983 (7 200€), une Cadillac Coupé Deville de 1960 (7 200€), une Chevrolet MonteCarlo de 1973 (2 400€), une Studebaker Champion Flight Hawk de 1956 (2 400€) et une Ford Fairlane Town Sedan de 1955 (4 560€).

Cette vente aux enchères s'inscrivait dans le cadre des "Journées marteau", une opération "portes ouvertes" organisée du 16 au 24 mars par les 396 maisons de ventes de France.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.

Laisser un commentaire

* Champs requis