Vers la création d’un fonds souverain européen de 100 milliards d’euros ?

Par Olivier Sancerre Modifié le 26 août 2019 à 0h13
Fonds Souverain Europe 1
3,5%Le fonds souverain européen ne représente que 3,5% de la capitalisation boursière des géants américains du numérique.

100 milliards d'euros pour financer le secteur de l'innovation en Europe : c'est la mission qui pourrait être confiée à un fonds souverain sur lequel planche la Commission européenne.

En matière de technologies du numérique, l'Europe est considérée d'abord comme un marché à conquérir. L'Union européenne est un nain quand il s'agit de comparer les forces en présence : aux États-Unis, les GAFA sont tout puissants ; en Chine, les groupes géants comme Tencent, Alibaba et Baidu ont des visées internationales. Au milieu de cette bataille mondiale, les grands groupes européens du numérique se comptent sur les doigts d'une main. Selon un document publié par Politico, la Commission européenne travaille sur l'idée d'un fonds souverain doté de 100 milliards d'euros, financé à même les budgets des États membres et non sur la dette.

Nain européen

Cette somme de 100 milliards d'euros est impressionnante, mais elle ne représente que 3,5% de la capitalisation boursière de Google, Apple, Facebook et Amazon, les quatre « GAFA » américains. Mais à Bruxelles, on s'est employé à calmer les ardeurs. Ce fonds souverain fait partie d'une réflexion sur les chantiers que pourraient lancer Ursula von der Leyen, la nouvelle présidente de la Commission, et son équipe. Pour ne pas braquer les pays les plus libéraux, la Commission a indiqué que le document de travail n'avait pas été visé par la nouvelle équipe, il ne faut donc lui accorder « aucun crédit ».

Paris et Berlin sont partants

Malgré tout, l'idée semble remporter les suffrages à Paris et à Berlin. En France, la Banque publique d'investissement remplit peu ou prou la même mission qu'un fonds souverain. L'Allemagne réfléchit de son côté à la mise en place d'un tel mécanisme de soutien. S'il devait voir le jour, le fonds souverain européen servirait à prendre des participations dans les industries prioritaires, à commencer par l'innovation. De quoi aider à faire émerger des « champions » nationaux.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Vers la création d’un fonds souverain européen de 100 milliards d’euros ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis