Volkswagen risque 18 milliards de dollars d’amende aux Etats-Unis

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 21 septembre 2015 à 7h19
Amende Voiture Volkswagen Normes Antipollution Logiciel Fraude
37500 DOLLARSVolkswagen risque une amende de 37 500 dollars pour chaque véhicule polluant vendu aux Etats-Unis.

Le ciel du premier constructeur automobile au monde, Volkswagen, qui a récemment surpassé le japonais Toyota en nombre de véhicules vendus, s'assombrit. Le groupe est sous la menace d'une gigantesque amende de la part de l'agence fédérale de protection de l'environnement américaine, l'EPA. Pour quelle raison ? Volkswagen aurait tout simplement triché... sur les émissions de gaz à effet de serre de ses voitures Diesel.

37 500 dollars d'amende... par véhicule vendu depuis 2008 !

L'agence américaine de protection de l'environnement soupçonnait quelque chose depuis longtemps mais jusque-là elle n'avait pas de preuves. C'est chose faite avec, carrément, les aveux du groupe. Volkswagen a confirmé avoir utilisé un logiciel spécial permettant aux voitures Diesel d'émettre moins de gaz à effet de serre lors des tests réalisés par les autorités.

Ainsi faisant, et pour près de 500 000 véhicules vendus aux Etats-Unis depuis 2008, le groupe a contourné la règlementation en vigueur sur les émissions et la pollution. Et maintenant il va devoir en payer les frais.

Non seulement Volkswagen va devoir rappeler 500 000 véhicules sur le marché américain mais l'EPA pourrait lui infliger une amende gigantesque. La loi prévoit en effet 37 500 dollars d'amende pour chaque véhicule non conforme vendu soit... 18 milliards de dollars au total.

Une amende et une mauvaise publicité sur un marché déjà difficile

Volkswagen risque donc de devoir payer des milliards au gouvernement américain mais, surtout, risque de ne pas se reprendre de cette affaire. Malgré le dynamisme du marché automobile aux Etats-Unis, où Toyota cartonne avec 1,15 million de voitures vendues en 2015, le groupe n'a écoulé que 238 000 véhicules.

Cette affaire lui fait donc une très mauvaise publicité surtout que les émissions sont parfois 40 fois plus élevées que le maximum autorisé. Pour des modèles aussi variés que l'Audi A3, la Golf ou la Passat.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio