ID Buzz : Le combi Volkswagen renaît autonome et électrique

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 9 janvier 2017 à 6h28
Volkswagen Idbuzz Voiture Autonome Electrique Detroit
16 MILLIARDS $Pour les seuls Etats-Unis les amendes infligées à Volkswagen dans le cadre du DieselGate ont atteint 16 milliards de dollars.

La génération Hippie et suivante s’en souviennent : le Combi Volkswagen a été un mini-bus aussi mythique que la première coccinelle. Créé en 1948, sa production s’est terminée en… 2014 au Brésil. Volkswagen a, depuis, tenté de le faire renaître à plusieurs reprises et au Salon de l’Automobile de Détroit, dimanche 8 janvier 2017, le groupe allemand a dévoilé sa version futuriste.

L’ID Buzz : quand le Combi Volkswagen rencontre le futur

La Volkswagen ID avait été dévoilée par Volkswagen au Salon de l’Automobile de Paris en 2016 et marquait un tournant majeur pour la firme de Wolfsburg :100 % électrique et autonome, elle représente le futur de la marque embourbée depuis plus d’un an dans le scandale des moteurs Diesel truqués, le DieselGate. Un scandale qui lui a coûté cher.

Le côté autonome de la Volkswagen Id, encore au stade de simple concept-car, montre que Volkswagen veut rester sur le devant de la scène alors que tous les constructeurs ont, dans leurs cartons, des projets de voiture autonome plus ou moins aboutis.

Avec le Volkswagen ID Buzz, le groupe montre également que la Volkswagen ID va se décliner en plusieurs versions dont une, clairement, marque la renaissance du mythique Combi.

ID Buzz : 8 places, pas de conducteur ?

L’ID Buzz, lui aussi au stade de concept-car, présente toutes les caractéristiques du mini-bus. Il a 8 places en tout mais le côté autonome permet aux passagers de ne pas conduire. Le siège conducteur peut même se tourner de 180 degrés ce qui permet à celui qui devrait en théorie tenir le volant de faire face à ses passagers tandis que l’intelligence artificielle prend le relais sur la route. D’ailleurs, lorsque le pilote automatique est enclenché, le volant disparaît dans le tableau de bord...

Résolument électrique, l’ID Buzz affiche une vitesse de pointe qui sera limitée, selon le constructeur, à 160 km/h tandis que l’accélération est digne des voitures les plus puissantes : de 0 à 100 km/h en 5 secondes.

C’est au niveau de l’autonomie que l’ID Buzz pèche un peu : Volkswagen annonce 434 kilomètres d’autonomie, une centaine de kilomètres de moins que la Tesla Model S dans sa version 90 kWh qui n’est pas la plus puissante.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio