ZFE : les restrictions de circulation s’étendent en France

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Modifié le 5 janvier 2022 à 14h05
Zone A Faibles Emissions

Afin de répondre à l’urgence sanitaire et climatique, les villes et métropoles à instaurer des Zones à Faibles Émissions (ZFE) sont de plus en plus nombreuses. À tel point qu’elles risquent de chambouler le paysage automobile d'ici à quelques années, en commençant par l’interdiction des véhicules diesel. Nous vous proposons donc de faire le point sur les agendas.

Zone à Faibles Émissions, définition

Les Zones à Faibles Émissions, ZFE, ont été créées afin de protéger les habitants des villes et métropoles où la pollution de l’air est importante. Dans son périmètre, seuls les véhicules les moins polluants peuvent circuler. Ce sont les villes qui définissent les périodes de restrictions, ainsi que les conditions pour pouvoir se déplacer. Alors même si vous possédez une voiture hybride ou électrique, vous serez dans l’obligation d’acheter une vignette Crit’Air pour rouler librement lors des pics de pollution.

Quelles restrictions dans les années à venir ?

De plus en plus, les villes et métropoles augmentent les restrictions de circulation pour certains véhicules. Par exemple, les normes Crit’Air dans la ville de Reims interdisent la circulation aux voitures, utilitaires légers, poids lourds et bus étant équipés d’une vignette 5 à partir de janvier 2022. En 2023, ce sera au tour des Crit’Air 4 puis des 2 et 3 en janvier 2024.

Les véhicules diesel interdit dans la capitale à partir de 2024

Du côté de Paris, les véhicules diesel seront interdits à la circulation à partir du 1er janvier 2024. Seuls ceux équipés d’une vignette 1 auront la possibilité de rouler librement dans l’agglomération du Grand Paris, ce qui représente aujourd’hui 79 communes. Seules les voitures de collection ont obtenu gain de cause et auront droit à une dérogation. Pourquoi ? Parce qu’elles restent moins utilisées et sont, la plupart du temps, interdites des trajets domicile-travail. Or, c’est ce qui représente la majorité des déplacements dans une grande métropole.

Grenoble et Lyon, des mesures pour l'horizon 2025-2026

À Lyon, la ZFE a été mise en place en 2020 pour les véhicules de transport de marchandises et les vignettes 4 et 5. La Zone à Faibles Émissions concerne toute la ville, ainsi que les communes de Caluire-et-Cuire et Villeurbanne. La prochaine étape serait d’interdire les diesels d’avant 2001 au 1er juillet 2022 puis de les bannir totalement d'ici à 2026. Rien n’est cependant acté pour le moment. Une concertation a d’ailleurs été lancée et se terminera le 5 février 2022. Du côté de Grenoble, on est plus en avance. La ZFE concerne déjà 27 communes de la métropole et tous les diesels seront interdits à partir du 1er juillet 2025.

Aucun commentaire à «ZFE : les restrictions de circulation s’étendent en France»

Laisser un commentaire

* Champs requis