Allemagne - Le taux de reproduction du coronavirus calculé sur 4 jours remonte à 2,88 (!?)

9 MILLIONS
Le Covid-19 a contaminé 9 millions de personnes dans le monde au 23
juin 2020.

Une deuxième vague du coronavirus est-elle à craindre dans les semaines qui viennent ? En France, le rythme des nouvelles contaminations détectées s’est stabilisé dans les dix derniers jours autour d’une moyenne de 450 à 500 par jour. S’il n’a pas recommencé à augmenter, il a bel et bien cessé de décroître.

En Allemagne, c’est un signe inquiétant qui vient d’apparaître.

L’institut Robert Koch, équivalent allemand de ce qu’est l’institut Pasteur en France, publie chaque jour un rapport détaillé sur la situation épidémiologique outre-Rhin.

Leur livraison du 21 juin affiche un taux de reproduction R du virus calculé sur 4 jours qui serait remonté à 2,88 ! Voir page 5 de leur rapport. Il y a là de quoi surprendre et inquiéter, sachant que c’est presque l’équivalent le taux de reproduction R0 en l’absence de toute mesure de lutte contre le virus, généralement évalué entre 3 et 4.

Plus précisément, la valeur R estimée sur les 4 derniers jours est à 2,88 (l’intervalle de confiance à 95% va de 2,16 à 3,73) et celle sur les 7 derniers jours est à 2,03 (intervalle à 95% 1,60 - 2,49). De toute façon très au-delà de la valeur charnière de 1 à laquelle le virus continue à circuler, sans s’éteindre, mais sans non plus ré-exploser.

Il faut sans doute tenir compte de l’avertissement de l’Institut comme quoi leur calcul de R est particulièrement sensible, notamment lorsque le nombre de cas est petit 

Cette valeur réagit de manière sensible aux variations à court terme du nombre de cas, comme celles causées par des épidémies individuelles. Cela peut entraîner des fluctuations relativement importantes, surtout si le nombre total de nouveaux cas est faible

Il faut encore garder à l’esprit que ce calcul est basé sur une prévision immédiate (nowcasting) c’est-à-dire une projection de très court terme.

Mais même avec ces mises en garde, il reste que cette évaluation, qui comme l’explique l’Institut "reflète l’infection d’il y a environ une à deux semaines" est nettement inquiétante. Rappelons que la valeur R est définie comme le nombre moyen de personnes à laquelle le virus parvient à se répandre à partir d’une seule personne contaminée : s’il est inférieur à 1 la propagation du virus est en train de s’estomper, s’il est supérieur à 1 elle est en train d’exploser (exponentielle positive).

Ci-dessous, la courbe des contaminations en Allemagne en fonction du temps publiée le 21 juin - extraite de la page 6 du rapport de l’institut Robert Koch - avec traduction en français

RKI_20-06-21.jpg

Légende

Abscisse = Date de début de maladie
Ordonnée = Nombre de nouveaux cas
Bleu foncé = Date de début de maladie indiqué
Gris = Date de début de maladie imputé
Bleu clair = Prévision immédiate


A découvrir

Alexis Toulet

Alexis Toulet est diplomé de l'Ecole Polytechnique. Depuis 1997 il a fait carrière dans l'industrie, des nouvelles technologies à la défense et aux systèmes d'identité, et de la biométrie à la surveillance des frontières et l'architecture des systèmes. Passionné par les questions de stabilité économique confrontée aux contraintes majeures de l'époque politiques, de ressources et environnementales, il est webmestre du site d'investigations sur les crises Noeud Gordien