Pourquoi miser sur les stagiaires ?

82,5 %
82,5 % des anciens stagiaires déclarent avoir acquis de l'expérience
grâce à un stage

Une étude récente dresse un bilan sans appel : les stagiaires ne se sentent pas assez encadrés au sein des entreprises.  Au-delà de la simple rémunération ou de considérations matérielles, le message adressé est clair : le stage, au même titre qu’un contrat classique, doit être une expérience riche de sens.

Les jeunes, un atout pour l'entreprise

Alors que les enjeux de transformation se font de plus en plus prégnants, répéter le schéma obsolète du stagiaire préposé au café n’a plus de sens. A l’inverse, attendre d’une population junior par nature, une autonomie entière sur un poste relève de la chimère. Dès lors, l’entreprise se doit de s’emparer pleinement du sujet et d’entrer dans une logique de responsabilisation mutuelle. Il faut réussir à donner du sens à une expérience ontologiquement de courte durée. Donner du sens, cela passe par une intégration totale du stagiaire au sein des équipes, et non par une mise à l’écart dans le fameux bureau dédié. Cela passe également par un suivi régulier de son évolution, par des bilans de compétences et par la proposition de réels parcours. Car en faire plus pour ses stagiaires revient à en faire plus pour son entreprise. Sans aller jusqu’au très médiatisé reverse mentoring, actuellement en vogue, capitaliser sur de nouvelles compétences est forcément source d’innovation.

Un nouveau regard sur l'entreprise

On a souvent tendance à réduire l’apport du stagiaire à des enjeux de notoriété, de marque employeur auprès des écoles ou de politiques vaguement assimilées à la RSE. Or, cette population, diplômée, formée, constitue un vivier sans pareil de compétences au service du business. La tentation est grande de parler de digitalisation des pratiques, et le fait est que les stagiaires représentent une population à même de porter ce type de démarche, mais aussi, de poser un regard nouveau sur l’entreprise. L’ubérisation de l’économie s’est faite par des personnalités jeunes, qui portent en elle la disruption. Intégrer ce regard au sein de l’entreprise, c’est se doter d’un avantage compétitif majeur, c’est prendre rendez-vous avec l’avenir.

Le talent n’a pas d’âge, et croire que la notoriété permet d’attirer les meilleurs profils soit suffisant est un leurre. L’entreprise doit aujourd’hui s’adapter, repenser son modèle, ses parcours pour attirer les talents. Il ne faut plus s’illusionner, les jeunes diplômés ont aujourd’hui le choix. Leur champ de possible est mondial et leurs attentes vont bien au-delà d’une simple convention de stage. Ils veulent du sens, s’intégrer dans un projet, participer pleinement à une culture d’entreprise.

Pour l’entreprise l’enjeu est donc triple : attirer les talents, les faire grandir, et établir un lien durable avec eux. Il ne s’agit pas de recruter mécaniquement tous ses stagiaires mais d’instaurer un sentiment d’appartenance fort, de créer des communautés, reliées entre elles par des valeurs partagées, et in fine de répandre sa culture d’entreprise.


A découvrir


Christian Pousset

Après 5 années passées au sein de TMP Worldwide où il a pris les fonctions de manager associé, Christian Pousset rejoint le groupe Euro RSG pour une durée de 12 ans en tant que Directeur du Développement des Activités Corporate puis DGA d’EURO SCG 360. Au sein de PeopletoPeople, il conseille personnellement les Directions Générales dans la réalisation de leurs projets d’entreprises et intervient parallèlement auprès de nombreux dirigeants pour les aider à développer leurs potentiels et acquérir la posture du premier locuteur de l’entreprise.