Barèmes kilométriques : enfin une majoration pour les véhicules électriques

1.094 euros
Un contribuable ayant parcouru à bord de son véhicule électrique
personnel 2.000 km pour les besoins de son travail aura droit à un
abattement de 1.094 euros sur le montant de son impôt sur le revenu.

Avis aux salariés qui utilisent leur voiture personnelle pour le travail : en 2021, les véhicules électriques bénéficieront enfin d’un barème kilométrique majoré.

Barèmes kilométriques : une majoration de 20% pour les propriétaires de véhicules électriques

Si vous avez une voiture électrique que vous utilisez également pour le travail, sachez qu’en 2021 vous pourrez bénéficier d’un abattement pour frais professionnels plus conséquent : pour les voitures électriques, les barèmes kilométriques viennent d’être majorés de 20%.

En effet, si vous êtes imposable et que vous êtes salarié, chaque année sur votre impôt sur le revenu vous bénéficiez d’un abattement pour frais professionnels. Parmi ces frais il y a les dépenses liées au véhicule, au cas où vous en auriez un et que vous l’utilisiez également pour le travail. Pour calculer le montant des frais engagés, l’administration fiscale utilise les « barèmes kilométriques », révisables chaque année. Si la majorité d’entre eux restent inchangés en 2021, une bonne nouvelle attend les propriétaires de véhicules électriques : ils bénéficient désormais de barèmes majorés de 20%.

Barème kilométrique : voici comment calculer le montant de vos frais en 2021

Pour une voiture électrique d’une puissance de 3 chevaux fiscaux ou moins, il faut donc multiplier la distance parcourue (en kilomètres) par 0,456. Et, c’est une première en 2020 : il faut ensuite majorer le résultat obtenu de 20%. En 2021, pour une même distance parcourue, vous aurez donc droit à un abattement pour frais plus généreux.

Pour rappel, cet abattement dont bénéficient les contribuables propriétaires d’un véhicule personnel est censé compenser la dépréciation du véhicule, les frais de réparation et d'entretien, les dépenses de pneumatiques, la consommation de carburant et les primes d'assurances. La distance parcourue prise en compte doit correspondre uniquement aux trajets domicile-travail et au transport pendant les heures de travail.


A découvrir