CNEE : Ayrault ne fait "pas de cadeaux aux patrons", il "aide les entreprises"

Entré en vigueur le 1er janvier 2013, le CICE est un avantage fiscal
octroyé aux entreprises employant des salariés. Il s'élève à 4% de la
masse des salaires inférieurs à 2,5 Smic pour les rémunérations
versées en 2013 et doit passer à 6% à partir de 2014.

Le Conseil national éducation économie (CNEE) a vu le jour et il ne servira pas à faire des cadeaux aux patrons, assure Jean-Marc Ayrault. Devant le CNEE, qui sera présidé par l'ancien numéro 1 d'Air France, Jean-Cyril Spinetta, Jean-Marc Ayrault a donc déclaré solennellement : "Je ne fais pas de cadeaux aux patrons (...), mais j'aide les entreprises". Jean-Marc Ayrault se justifiait ici de l'octroi de différentes aides aux entreprises engagées depuis un 2012, dont le Crédit d'impôt compétitivité emploi (Cice), des aides très critiquées.

"Préparer les jeunes"

Parmi les objectifs annoncés de ce CNEE, destiné à dynamiser les relations entre l'école et le monde économique, le Premier ministre a expliqué qu'il fallait "préparer les jeunes à l'entreprise, à y entrer, mais aussi à la créer (...), la leur faire comprendre dans toutes ses dimensions".

Le Medef très critique à l'égard du gouvernement

Cette présentation du CNEE a également permis de faire quelques mise au point entre le gouvernement et le patronat. En interpellant directement le patron des patrons, Jean-Marc Ayrault a voulu une nouvelle fois – les deux hommes se sont rencontrés en début de semaine, faire preuve d'autorité. Pierre Gattaz, lors d'un colloque patronal à Lyon, s'était en effet montré très virulent vis à vis du gouvernement. Il a eu sa réponse : "pas de cadeaux" mais des aides.


A découvrir

Tugdual de Dieuleveult

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.