Retraite : le Medef veut vous faire cotiser plus pour payer la dette Covid

125 %
La dette de la France devrait atteindre 125% du PIB.

La réforme des retraites voulue par le gouvernement et très critiquée par les Français et les syndicats, est toujours dans les cartons. À l’arrêt en 2020 à cause de la pandémie de Covid-19, elle pourrait bien être relancée en 2021. Geoffroy Roux de Bézieux n’a donc pas manqué à son tour de relancer le débat… en proposant que les cotisations à la retraite payent la dette Covid.

Cotiser plus de trimestres, donc plus longtemps, pour avoir une retraite à taux plein

Il n’aura fallu que six jours après les douze coups de minuit du 31 décembre 2020 pour que le Medef, par la voix de son patron, Geoffroy Roux de Bézieux, relance la réforme des retraites. Sur FranceInfo, le 6 janvier 2021, il a donné sa vision des choses… et notamment sa solution pour payer la dette Covid.
« Pourquoi pas, avant la fin du quinquennat, faire par exemple ce qu'avait fait Marisol Touraine, c’est-à-dire augmenter les trimestres de cotisation ? Ça peut être un débat qu'on peut avoir avant 2022 », a-t-il déclaré.

En 2014, en effet, la réforme des retraites portée par Marisol Touraine avait augmenté le nombre de trimestres de cotisation nécessaires pour pouvoir bénéficier d’une retraite à taux plein. Une manière de repousser, en réalité, l’âge de départ des Français à la retraite sans toucher à l’âge pivot, l’âge minimum auquel il est possible de prétendre à la retraite.

Or, toucher à l’âge pivot, Geoffroy Roux de Bézieux n’y est pas favorable… pour l’instant. « Je ne crois pas que c'est le débat qu'il faille avoir maintenant (…) La vraie question c'est comment on fait pour retravailler tout de suite normalement », a-t-il déclaré le 6 janvier 2021 sur FranceInfo. Le patron du Medef n’est donc pas contre l’idée de repousser l’âge légal de départ à la retraite, mais estime que 2021 n’est peut-être pas la bonne année pour relancer les tensions sociales que les réformes des retraites créent en France.

Payer la dette Covid par la retraite ?

Si Geoffroy Roux de Bézieux relance la question du nombre de trimestres de cotisation pour un départ à la retraite à taux plein, c’est pour une simple raison : « la retraite peut être une manière de rembourser une partie des déficits ». Alors que certains pays ont déjà instauré, ou réfléchissent à le faire, une taxe sur les grands patrimoines pour payer la dette liée à la pandémie, le patron du Medef estime que cet argent débloqué par le gouvernement devrait être payé par les Français.

Ces derniers devraient donc travailler plus longtemps, chaque trimestre à cotiser de plus est un trimestre durant lequel il faut travailler, pour payer la dette. Une décision qui serait prise alors que les 20% des ménages les plus riches de France verront leur taxe d’habitation être progressivement supprimée à l’horizon de 2023 et que les entreprises continueront de bénéficier d’une baisse progressive de l’impôt sur les sociétés (IS) annoncée et maintenue, à ce jour, par le gouvernement.


A découvrir