Covid-19 : 30.000 cas en 24 heures, vers le retour des restrictions ?

4,9 %
Le taux de positivité des tests de dépistage de la Covid-19 a atteint
4,9% le 23 novembre 2021.

Elle aura tardé à se confirmer en France, arrivant essentiellement de l’est de l’Europe, mais il n’est plus possible de l’ignorer : la 5e vague pandémique de Covid-19 est confirmée. Olivier Véran, ministre de la Santé, l’a reconnu mardi 23 novembre 2021 devant les députés alors que le nombre de cas en 24 heures a dépassé le seuil symbolique des 30.000.

Plus de 30.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures

Les chiffres publiés par Santé publique France le 23 novembre 2021 font état de 30.454 nouveaux cas de contamination par le virus Sars-CoV-2 en 24 heures. Un niveau sous-estimé, comme toujours, mais qui est en constante augmentation. Le 17 novembre 2021, soit une semaine auparavant, le nombre de nouveaux cas venait de franchir la barre des 20.000.

Le taux de positivité des tests, logiquement, augmente à son tour et atteint 4,9% le 23 novembre 2021. La situation empire : la France devrait atteindre les 7,5 millions de cas depuis le début de la pandémie avant le week-end du 27 novembre 2021… et, surtout, la circulation du virus est au plus haut depuis août 2021. Le taux d’incidence, de son côté, atteint 190 cas pour 100.000 habitants.

Or, c’est avec ces nouveaux paramètres en main que l’exécutif va se réunir, en partie en distanciel à cause de la contamination de Jean Castex, dans le cadre d’un nouveau Conseil de Défense sanitaire mercredi 24 novembre 2021.

Bientôt de nouvelles mesures sanitaires en France ?

Le Conseil de Défense sanitaire pourrait bien se clore sur quelques mauvaises surprises, pour les Français, car la situation se dégrade de jour en jour et que le gouvernement veut éviter d’être contraint de reconfiner la population avant la fin de l’année. Confinement ou encore couvre-feu ne devraient pas être décrétés dès le 24 novembre 2021, même si le gouvernement n’exclut pas cette possibilité par la suite.

D’autres mesures, moins contraignantes, pourraient néanmoins être décidées : le retour du masque obligatoire à l’extérieur ou dans des lieux clos où il n’était plus nécessaire, renforcement des contrôles concernant le Pass sanitaire, abaissement des jauges d’accueil des établissements…

Concernant le télétravail, il pourrait être fortement incité, malgré les réticences du Medef qui se dit contraire à son obligation.


A découvrir