Facebook lance Watch : son Youtube-killer (ou pas)

17,9 MILLIARDS $
Facebook a enregistré un chiffre d'affaires de 17,9 milliards de
dollars en 2015.

Mark Zuckeberg, PDG et fondateur de Facebook, avait dit qu’il allait le faire : c’est fait. Facebook a annoncé mercredi 9 août 2017 son site spécialisé dans les vidéos qui vise à marcher sur les plates-bandes du géant de Google, Youtube. Il s’appelle sobrement « Watch ».

Avec Watch Facebook vise directement Youtube

L’annonce officielle de Watch a été faite par Facebook dans un communiqué de presse diffusé le 9 août 2017 mais il ne sert à rien d’aller vérifier sur votre page Facebook si vous avez un nouvel onglet : la nouvelle application n’est qu’en phase de test aux Etats-Unis et sera progressivement déployée. Facebook n’a pas donné de dates précises quant à ce déploiement ni à ses objectifs.

Le concept, en tout cas, est désormais connu des internautes : Facebook va héberger du contenu original créé uniquement pour le réseau social par des créateurs partenaires, qu’ils soient des groupes de musique, des chaînes de télévision, des publicitaires…

L’objectif de Facebook est, bien évidemment, d’augmenter ses revenus publicitaires, sa source de revenus quasi-exclusive, le réseau social étant gratuit.

Watch : ce qui change par rapport à Youtube

L’objectif de Facebook est de vous faire passer encore plus de temps sur le réseau social et il a de fortes chances d’y parvenir : avec 2 milliards d’utilisateurs dans le monde, une vidéo postée sur Facebook a toutes les chances de devenir virale très rapidement.

Mais Facebook ne semble pas, en tout cas pour l’instant, vouloir devenir un Youtube. La création de vidéos sur Watch ne devrait être disponible que pour des créateurs expérimentés : pas question de permettre à n’importe qui de mettre en ligne n’importe quoi. Là où Youtube est connu pour sa quantité de vidéos, Watch vise plutôt la qualité.

Les créateurs, eux, devraient y trouver leur compte : bien que la publicité ne soit pas obligatoire sur les vidéos qu’ils diffusent, s’il en mettent ils toucheront 55 % des revenus alors que Facebook gardera les 45 % restants.


A découvrir