Test de dépistage Covid-19 : la fin de la gratuité fixée au 15 octobre 2021

100 MILLIONS €
La gratuité des tests Covid coûte près de 100 millions d'euros par
semaine à l'État.

Le gouvernement l’avait annoncé dans le courant de l’été : la gratuité des tests de dépistage de la Covid-19 allait se terminer un jour. Mais jusqu’au 8 septembre 2021, aucune date, mis à part un vague « mi-octobre », n’étaient connue. Jean Castex, Premier ministre, a finalement tranché : ce sera le 15 octobre 2021.

Les tests de dépistage ne seront plus remboursés

Dans un point presse sur la situation sanitaire, dans lequel le Premier ministre a tenu à préciser que l’épidémie n’était pas « derrière nous », laissant entendre que le nombre de contaminations reste élevé, environ 15.000 par jour, et préparant ainsi à une potentielle extension de la période d’application du Pass sanitaire, la date a été révélée.

« Le 15 octobre prochain, les tests PCR et antigéniques ne seront plus systématiquement remboursés par la Sécurité sociale » ; les Français doivent donc s’y préparer. Car si les tests ne sont plus remboursés, tout du moins ceux qu’on appelle les tests « de confort », donc réalisés uniquement pour se rendre au restaurant, dans un musée ou encore dans les transports, le Pass sanitaire restera d’actualité.

Le gouvernement a prévu le Pass sanitaire jusqu’à au moins la mi-novembre 2021, soit environ un mois après la fin de la gratuité des tests, et n’a pas exclu de demander une prolongation (qui nécessiterait toutefois un nouveau vote au Parlement).

La date annoncée correspond… au délai pour se faire vacciner

En annonçant la fin de la gratuité des tests antigéniques et PCR le 8 septembre 2021 pour le 15 octobre suivant, le Premier ministre veut ainsi inciter les Français à se faire vacciner encore plus… tout en leur laissant le temps de le faire. Le délai entre l’annonce et l’entrée en vigueur de la mesure est d’environ 5 semaines… ce qui est suffisant pour obtenir un Pass sanitaire valide.

Pour ce dernier, il faut en effet deux doses de vaccin qui, pour les vaccins Moderna et Pfizer, sont espacées de 3 semaines. Et le Pass sanitaire est ensuite valable une semaine après la deuxième dose, soit 4 semaines de délai après la première dose. Les Français encore indécis ont donc la possibilité de se faire vacciner et d’obtenir un Pass sanitaire, avant de devoir payer leurs tests de confort.

Combien coûtera un test de dépistage de confort ?

Le Premier ministre n’a pas annoncé le prix que devront payer les Français qui désireront, après le 15 octobre 2021, faire un test de dépistage de confort. Mais on peut imaginer qu’il sera proche du coût de ces tests pour l’Assurance maladie, à savoir 50 euros pour un test PCR et 25 euros pour un test antigénique.

Naturellement, les tests demandés pour raisons médicales (par exemple en cas de symptômes ou de soupçon de cas contact) resteront gratuits, sous réserve d’avoir une prescription.

Le Pass sanitaire pour les enfants entrera bien en vigueur

Autre annonce, qui est plus une confirmation et un rappel : le Pass sanitaire entrera en vigueur le 30 septembre 2021 pour les enfants de 12 ans et plus, jusque-là exemptés. Pour ces derniers, la vaccination est possible avec l’accord d’un des parents (voire sans besoin d’accord parental pour les jeunes de 16-17 ans).

Ils bénéficient également de la gratuité des tests de dépistage, mais là aussi uniquement jusqu’au 15 octobre 2021.


A découvrir