FNSEA : les dirigeants touchent plus de 120.000 euros par an

10 %
Le salaire des agriculteurs a baissé de 10% en 2019.

Le salon de l’Agriculture de Paris, moment fort de la vie politique française auquel sont attendus le ministre de l’Agriculture, bien évidemment, mais également le Président Emmanuel Macron et sans aucun doute l’ensemble des divers dirigeants politiques, ouvre ses portes le 22 janvier 2020. Une nouvelle occasion de parler des faibles revenus des agriculteurs. Mais Mediapart pourrait avoir mis de l’huile sur le feu…

La FNSEA paye richement ses cadres

Premier syndicat agricole, la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) est au centre d’une enquête du journal Mediapart dont le premier volet a été publié le 19 février 2020. Ce dernier s’est intéressé aux rémunérations des dirigeants du syndicat, les premiers à critiquer les mesures du gouvernement et à mettre en avant les revenus très faibles de la profession. Mais voilà qu’on découvre que les leurs sont supérieurs à celui du ministre de l’Agriculture.

Les ministres touchent en effet un salaire de 10.136 euros bruts par mois tandis que, selon les révélations de Mediapart, Clément Faurax, nouveau directeur général depuis 2019, gagne 13.400 euros bruts par mois. Un salaire qui a augmenté de 22%. L’augmentation, selon le journal, est généralisée entre 5% et 30% depuis 2019 alors que le revenu des agriculteurs aurait baissé de 10% cette même année, en moyenne, selon les données de la Commission des Comptes de l’Agriculture de la Nation (CCAN).

On notera, toujours selon Mediapart, que la palme de l’augmentation revient à Catherine Lion, ancienne directrice du syndicat. Elle touchait 14.800 euros par mois, puis est devenue conseillère à 14.900 euros par mois entre avril 2019 et septembre 2019 pour un temps partiel. Partie à la retraite le 1er octobre 2019, elle devrait en outre bénéficier d’une prime de 146.300 euros, l’équivalent de 6 mois de salaire. Elle reste salariée du syndicat, travail qu’elle cumule avec sa retraite, pour un total de 12.500 euros par mois selon Mediapart.

La FNSEA ne dément pas

Mediapart a également interrogé l’actuel président de la FNSEA qui n’a pas démenti ses révélations. Ce dernier juge que son salaire est « extrêmement élevé », mais se justifie les jugeant conformes à « ce qui se fait dans le secteur des organisations professionnelles de l’importance de la FNSEA ».

Il est vrai que, par exemple, Jean-Claude Mailly de Force Ouvrière avait touché en 2018, selon Libération, 100.334 euros bruts. Mais Philippe Martinez (CGT), de son côté, n’aurait un salaire que de 3.100 euros par mois tandis que Laurent Berger toucherait 5.400 euros. Le Président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, lui, occupe un poste 100% bénévole.


A découvrir