Frais bancaires : les clients fragiles payent dix fois plus

500 EUROS
20 % des ménages en difficultés payent plus de 500 euros par an de
frais bancaires.

A l’heure où les banques en ligne se multiplient et attirent des clients avec des offres promettant aucun frais bancaire, l’association 60 millions de consommateurs publie uen enquête qui risque de faire du bruit. Les banques factureraient énormément plus de frais bancaires aux clients fragiles, ce qui bien évidemment ne fait qu’augmenter leurs difficultés.

6,5 milliards d’euros par an dans les poches des banques françaises

L’étude, menée conjointement entre l’Unaf (Union nationale des associations familiales) et 60 millions de consommateurs a été publiée le jeudi 26 octobre 2017. Elle dévoile que les banques françaises gagnent énormément d’argent grâce aux frais bancaires, notamment aux commissions facturées lors des incidents de paiement et autres problèmes.

Selon l’étude, les banques récupèrent ainsi près de 6,5 milliards d’euros. Une somme qui est essentiellement payée par les ménages fragiles financièrement puisqu’ils sont plus susceptibles de connaître des problèmes, comme des découverts et des impayés. Au total, selon l’enquête, en 2016 les banques auraient ainsi réalisé 4,9 milliards d’euros de bénéfice net sur les 6,5 milliards d’euros qu’on rapporté ces frais supplémentaires.

Les banques ne devraient pas laisser ce magot facilement : leur bénéfice a été de 23,5 milliards d’euros en 2016 : les frais bancaires supplémentaires représentent donc près d’un cinquième de la somme.

Frais bancaires : plus élevés et difficilement remboursables pour les clients en difficulté

L’étude pointe du doigt la dérive des frais bancaires facturés aux clients. En l’occurrence, alors qu’un ménage sans problèmes financiers paye en moyenne 34 euros de frais et agios pour des incidents, les ménages en difficulté payent en moyenne 296 euros, soit près de 10 fois plus.

Banque Populaire et BNP Paribas sont les banques les plus chères pour les clients en difficulté avec, respectivement, une moyenne de 652 euros et 663 euros de frais annuels pour ces profils. 20 % des ménages ayant des difficultés financières paye plus de 500 euros de frais annuels.

De plus, ces frais sont difficilement remboursés par les banques : seulement 4% des clients en 2016, selon l’étude publiée jeudi 26 octobre 2017, ont réussi à se les faire rembourser. Là aussi, il y a injustice : plus d’un quart des clients lambda (28%) a réussi à se faire rembourser les frais exceptionnels en 2016.


A découvrir