Les Français ont le moral !

105
Le moral des ménages a été de 105 en décembre.

Qui a dit que les Français étaient pessimistes ? Pas l'Insee en tout cas, qui enregistre des niveaux de moral des ménages toujours plus élevés. Le mois de décembre marque ainsi un plus haut depuis l'élection présidentielle.

En décembre, l'indice de moral des ménages français s'établissait à 105. Du jamais-vu depuis le mois de juin et l'élection d'Emmanuel Macron à l'Élysée. À l'époque, l'indicateur s'affichait à 108, ce qui n'est pas inhabituel dans les périodes post-électorales. Ce qui l'est plus, c'est que l'indice remonte à de tel niveau quelques mois après l'élection. Si l'on met de côté les mois ayant suivis les présidentielles de 2017 et 2007, il faut remonter à la fin de l'année 2002 pour retrouver des niveaux semblables…

Révision à la hausse de l'estimation de novembre

Ce chiffre pour le mois de décembre est de deux points supérieurs à celui enregistré pour novembre, pour lequel l'Insee a d'ailleurs revu en hausse par rapport à sa précédente estimation : il s'établit en effet à 103 pour novembre, soit un point en plus. En flirtant avec les plus hauts sommets, l'indice de moral des ménages est bien au-dessus de la moyenne longue période, qui est de 100. C'est de bon augure pour la consommation dans les prochains mois, et pour la croissance tricolore dans son ensemble pour 2018.

Préoccupation pour le chômage

En revanche, les Français restent plus que jamais préoccupés par le chômage. En décembre, les craintes sur le sujet augmentent même de deux points par rapport au mois de novembre, qui avait bénéficié d'une baisse importante de sept points. Ce niveau de craintes reste toutefois inférieur à la moyenne longue période. Le solde des opinion concernant leur niveau de vie passée (l'impression de mieux vivre qu'auparavant) augmente de 7 points ; les ménages estiment aussi qu'ils vivront mieux dans l'avenir : le solde d'opinion de leur niveau de vie future gagne un point.


A découvrir