Assurance-maladie : 174 millions d'euros de fraudes en 2013

12 %
Une hausse des fraudes à l'Assurance-maladie de 12 % par rapport à
2012.

Pas facile de réduire la dette de l'Assurance-maladie dans de telles circonstances. En 2013, les fraudes aux prestations sociales ont atteint 174 millions d'euros. Soit une hausse de 12 % pour la seule branche de l'Assurance-maladie.

Assurance-maladie : des fraudes en hausse de 12 % par rapport à 2012

Tel est le constat dressé par les services de contrôle des prestations sociales pour l'année 2013. Au total, 174, 64 millions d'euros de fraudes ont été rapportés par le bilan annuel de la Délégation nationale à la lutte contre la fraude. Il s'agit du montant de fraudes le plus important constaté au cours des cinq années passées. Pourtant, même si le chiffre peut faire froid dans le dos des économistes de Bercy, il ne représente qu'un millième des dépenses de l'Assurance-maladie pour 2013, soit 173,8 milliards d'euros.

 

Pour l'année 2013, les fraudes à la Sécurité sociale ont augmenté de 13 % par rapport à 2012.

Fraudes : les infirmiers et les transports de santé particulièrement touchés

Dans le détail, le préjudice est particulièrement lourd pour deux catégories professionnelles dans la santé : les infirmiers qui en ont pour 18,3 millions d'euros de fraudes, et les transports sanitaires pour 17,6 millions. Si l'on ajoute les branches familles, et retraites, de la Sécurité sociale, on arrive à un préjudice total de 327,34 millions d'euros pour la seule année 2013.

Sécurité sociale : des fraudes en hausse de 13 % au total

Un montant de fraudes en hausse de 13 % par rapport à 2012. Pas facile de réduire le déficit dans de telles conditions… A terme on peut sans doute espérer que les choses s'améliorent dans ce domaine puisque les divers organismes pourront échanger librement leurs informations quant aux montants des prestations qu'ils versent.  


A découvrir

Jean-Baptiste Le Roux

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour RCF où il est en charge de l'actualité sur web. Il a travaillé pour Perspective Entrepreneurs, Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et ancien membre de l'Association des Journalistes de Défense.