Hausse de salaire en vue pour les cadres et les salariés qualifiés

1,8 %
La croissance française sera de 1,8% cette année.

Pourrez-vous exiger de votre patron une hausse de votre salaire ? Vous ne perdrez rien à tenter votre chance ! Le marché de l'emploi est en effet de plus en plus tendu et les employeurs sont prêts à faire les efforts nécessaires pour conserver et recruter les profils les plus intéressants.

Ces progressions salariales s'entendent surtout pour les salariés qualifiés et les cadres, à en croire deux études de l'Apec et du cabinet Robert Half. Elles sont le reflet de la vitalité du marché de l'emploi pour ces profils, après plusieurs années difficiles. L'Apec prévoit ainsi l'embauche de 214 800 cadres dans le secteur privé, du jamais vu qui devrait d'ailleurs se poursuivre : l'association estime que la croissance des recrutements sera de 5% en 2018, et autant en 2019.

Difficile de recruter

À ce rythme, il est de plus en plus difficile pour les recruteurs de trouver les profils indispensables à la croissance de leurs entreprises. C'est le cas pour 51% d'entre eux, qui estiment qu'il est « plus compliqué » d'embaucher des cadres (pour 18%, rien ne change au niveau des recrutements). Ces difficultés pour recruter se répercutent sur le temps nécessaire pour embaucher : il est de trois mois pour un salarié non cadre, et de près de quatre mois pour un manager. Des délais qui rendent possibles, voire indispensables, une plus grande souplesse sur les salaires.

Salaires en hausse

Les candidats sont en effet en position de force pour exiger des rémunérations plus importantes ; 20% des salariés vont ainsi en profiter dès cette année, selon Robert Half. Certains secteurs se montreront plus généreux que d'autres, ce sera le cas dans le numérique, où les salaires vont fortement progresser pour les profils les plus qualifiés : +27% pour les SEO managers, +22% pour les data scientists, +22% pour les head media… Mais les secteurs d'activité plus traditionnels aussi ont besoin de main d'œuvre qualifiée, et là aussi les hausses de salaire sont intéressantes : les assistants de gestion bénéficieront ainsi d'un coup de pouce de 5%, les directeurs comptables expérimentés de +9% par exemple.


A découvrir