Hausse à venir des prix des tarifs réglementés de l'électricité

16 EUROS
Un foyer pourrait payer sa facture d'électricité 16 euros
supplémentaires par an.

En hiver, le chauffage augmente tout comme les prix des tarifs réglementés de l'électricité. La Commission de régulation de l'énergie recommande une hausse de près de 2%.

L'hiver s'annonce long pour les ménages qui se chauffent à l'électricité. Selon des informations de RMC, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) va en effet recommander au gouvernement d'augmenter les prix des tarifs réglementés d'électricité de 1,73% pour les particuliers, de 3% pour les professionnels. La décision des pouvoirs publics, attendue d'ici fin janvier, devrait confirmer cette hausse, étant entendu que la décision suit toujours les propositions de la Commission. Cela représente une augmentation de 16 euros par an et pour un foyer, et même de 25 euros si le ménage se chauffe uniquement à l'électricité. Cette hausse des prix devrait se répercuter aussi sur le marché libre qui peut difficilement s'écarter des tarifs réglementés.

La hausse de 1,73 % devrait être confirmée par le gouvernement

Cette augmentation, si elle est confirmée, serait supérieure à l'inflation. Pas de quoi aider des ménages dont le pouvoir d'achat pourrait souffrir en 2021, alors que le gouvernement a tout fait l'an dernier pour en maintenir le niveau. La fin progressive des aides publiques aux entreprises risque de provoquer une vague de faillites et de chômage d'ici la fin de l'année. Le calcul des tarifs réglementés repose sur les coûts de production et d'approvisionnement, ainsi que les prix sur les marchés de gros. Mais la CRE a ajouté un autre critère : un certain nombre de particuliers et d'entreprises, notamment les artisans, ne parviennent plus à payer les factures d'électricité. Résultat : un volume important d'impayés.

Augmentation des impayés

La hausse des tarifs de l'électricité va donc permettre de compenser en partie les impayés. Pour réduire leurs factures, les consommateurs vont devoir réduire leur usage de l'énergie cet hiver, par exemple en baissant le chauffage la nuit ou en évitant de faire marcher du gros électroménager aux heures de pointe. RTE, le gestionnaire du réseau, a prévenu qu'il pourrait y avoir des coupures d'électricité localisées en raison du retard pris dans la maintenance des centrales nucléaires. Ces opérations ont été reportées pour cause de pandémie.


A découvrir