Hausse des tarifs des hôpitaux, une première depuis dix ans

250 MILLIONS €
Cette hausse des coûts doit notamment permettre de dégager 250
millions d'euros supplémentaires pour l'activité de médecine et de
chirurgie obstétrique.

Agnès Buzyn a annoncé mardi 26 février une hausse de 0,5% des tarifs hospitaliers. Selon la ministre de la Santé, cette mesure budgétaire viendra soulager les hôpitaux au bord de l'asphyxie financière.

Une hausse des tarifs hospitaliers de 0,5% en 2019

Un mal pour un bien ? Les tarifs des actes et séjours hospitaliers vont augmenter de 0,5% en 2019 : c'est l'annonce faite par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, mardi 26 février sur RTL. Une première hausse après une décennie de baisse des tarifs hospitaliers. Cette mesure était très attendue par les quatre principales fédérations hospitalières.

La ministre a qualifié cette augmentation de « décision historique ». Dans le détail, la ministre a expliqué que cette hausse des coûts devrait permettre de dégager 250 millions d’euros supplémentaires pour l’activité de médecine et de chirurgie obstétrique ainsi que 100 millions supplémentaires pour la psychiatrie.

Une hausse de 1% était demandée par les fédérations

Une hausse des tarifs hospitaliers qui était réclamée par les quatre fédérations des secteurs public et privé (FHF, FHP, Fehap, Unicancer). Ces dernières demandent depuis novembre 2018 une augmentation a minima de 1%. Pour rappel, dans un communiqué du 11 février, la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP) estimait qu’une hausse des tarifs hospitaliers de 1% était vitale « pour redonner au secteur hospitalier et à ses personnels les moyens nécessaires à leurs missions et à la transformation attendue du système de santé ».

La ministre a estimé que cette économie permettra de mettre un terme à la pression exercée depuis plusieurs années sur les professionnels de santé. « Cela va permettre, par exemple, d’acheter parfois du matériel plus neuf, de réinvestir dans des locaux. [...] Cet étau permanent sur l’hôpital va pouvoir être desserré cette année. » Et Agnès Buzyn de conclure : « Au total cette année, l'hôpital verra son budget passer de 80 à 82 milliards d'euros. »


A découvrir