Près de Toulouse, une entreprise innove dans le domaine de l'hygiène alimentaire

300
La grille d'évaluation de Vericlean comporte plus de 300 critères.

C’est dans la proche banlieue de  Toulouse, à Blagnac,  qu’est née une nouvelle société, crée par David Gerson et sa soeur Karine. La société  « STATION CLEAN » qui développe un concept innovant, qui risque bien de faire la une des idées nouvelles de 2016.


David Gerson, jeune chef d’entreprise dynamique, n’en est pas à son coup d’essai. Il dirige déjà une entreprise spécialisée dans l’audit et la formation en hygiène alimentaire. Société intervenant dans un domaine très spécialisé et très règlementé. Ses clients les restaurants, les établissements qui servent de la nourriture, les restaurants d’entreprise, en un mot tout ce qui touche à l’alimentaire et ses normes d’hygiène.


De cette expérience est né le nouveau concept VERICLEAN, premier service professionnel de l’évaluation de l’hygiène alimentaire et de la propreté. Créant un label visible en vitrine et consultable sur smartphone,  la cloche « vericlean » sera sans nulle doute recherchée par tous les clients d’ici peu. L’obtention de cette cloche est liée à un contrôle strict des experts en hygiène de la société Station Clean, son maintien à celui du contrôle en continu. C’est une véritable « nouvelle marque de qualité » que David Gerson vient de créer.


Comme les guides avec leurs étoiles, leurs fourchettes qui vous indiquent  les bonnes tables, VERICLEAN vous indiquera avec ses « cloches » les établissements répondant aux normes d’hygiène, de propreté  et aux bonnes pratiques dans ce domaine. Pour mettre en pratique cette idée la société  « Station clean » compte sur le volontariat des établissements,  les choses se déroulant de la façon suivante : l’établissement demande un audit de ses pratiques d’hygiène, si tout est « clean » il obtient le label, dans le cas contraire les spécialistes de l’hygiène donnent les conseils. Les points de contrôle non satisfaisants sont étudiés et corrigés jusqu’à l’obtention du label. Une fois ce label obtenu le restaurant reste abonné à la société « Station Clean » qui lui permet d’améliorer en continu ses pratiques d’hygiène.


Ce sont les restaurateurs eux-mêmes qui sont les demandeurs de cette marque de qualité, permettant de mettre en avant ceux qui ont de bonnes pratiques d’hygiène. Les clients des restaurants sont aussi très attachés à la  qualité de l’hygiène et de la propreté.  Ce label répond donc totalement a leurs attentes. Le cahier des charges  est très strict, une grille d’évaluation exhaustive de plus de 300 points d’évaluation, aussi bien en cuisine qu’en salle de restaurant et dans les annexes. Un check up complet aussi bien des zones de travail, du personnel, que des zones de service. Répondre de façon aussi totale à la demande de tous est obligatoirement un gage de succès.


Comment les utilisateurs sont informés ? C’est la seconde partie de la fusée VERICLEAN.  Internet sera le média de ces « cloches »apposées sur les vitrines,  avec  un site  dédié à ce concept, des applications smartphone et tablette, que chaque  client pourra consulter avant d’aller manger. Nous connaissions tous les commentaires mis sur les sites de réservation, souvent  très critiqués,  souvent peu sincères.   Le label VERICLEAN répond totalement à la  demande de contrôle  officialisé et sérieux. Si un établissement dérivait de ces bonnes pratiques, l’information par les  clients, ainsi que les vérifications en continu permettraient d’y remédier.


 Les premiers satisfaits de ce concept sont les restaurateurs. Ceux qui font en permanence des efforts pour améliorer leur qualité sont très contents que cela se sache. En second la clientèle de ces établissement, très heureuse de trouver rapidement et d’un seul coup d’œil les restaurants ayant une cloche. Cette cloche d’ailleurs, nous commençons à la voir  un peu partout en France sur les vitrines des restaurants labellisés.


L’hygiène, la propreté sont des notions incontournable dans la restauration, il s’agit avant tout de notre santé. On peut dire qu’avec les « cloches » vericlean, notre santé est bien gardée.
 


A découvrir

Patrick Crasnier

Patrick Crasnier est diplômé en sciences humaines 3eme cycle en psychopathologie, après de longues années passées en cabinet libéral comme psychanalyste, blessé lors d’un attentat terroriste cesse cette activité en 1995. Continue comme photojournaliste, journaliste radiophonique (activités menées conjointement avec celle de psychanalyste depuis 1983) puis comme journaliste rédacteur au journal Toulousain et à l’écho des entreprises. Actuellement photojournaliste correspondant pour l’agence de presse panoramic, participe ponctuellement comme éditorialiste a sud radio et rédacteur dans plusieurs revues.