Standard&Poor's : la croissance mondiale au plus bas depuis 1982

2 %
L'Europe sera en récession de 2% en 2020.

Alors que la crise du coronavirus Covid-19 est loin d’être terminée et que le pic épidémique n’est pas atteint dans la majorité des pays touchés, les analystes du monde entier tentent de prédire, tant bien que mal, l’impact de la crise sanitaire sur la croissance mondiale. Pour Standard&Poor’s, 2020 sera la pire année depuis 1982…

3,3% de croissance avant la crise, 0,4% après…

Standard&Poor’s Global Ratings a analysé, ou tenté d’analysé puisqu’il n’y a aucun consensus sur le moment où cette crise sanitaire sera terminée, l’impact du coronavirus Covid-19 sur l’économie mondiale. L’agence de notation rappelle qu’avant la crise, l’estimation de croissance pour le monde était de 3,3%. Depuis la crise, elle n’est plus que de 0,4%... et elle se sauve essentiellement grâce à la Chine.

Une telle croissance en 2020 ferait de cette année la pire depuis la récession mondiale de la fin des années 70 et le début des années 80, issue en partie du double choc pétrolier de 1973 et 1979. En 1982, selon S&P, la croissance mondiale avait été de 0,43%. Si son analyse se confirme, 2020 devrait être pire que cette année-là marquée par une forte hausse du taux de chômage et une forte inflation.

Les deux économies les plus impactées par la crise du coronavirus, sans surprise, sont les États-Unis et l’Europe : elles tomberont en récession, respectivement de 1,3% et 2% selon S&P. La Chine sauve la mise avec une croissance amputée de moitié alors que le ralentissement était déjà présent. Pour 2020, S&P ne s’attend qu’à 3% de croissance en Chine, contre 6,1% en 2019… ce qui était déjà le niveau le plus bas depuis une trentaine d’années.

Standard&Poor’s prévoit un rebond en V

Dans les analyses économiques de l’impact de la crise sanitaire du coronavirus Covid-19, deux prévisions sont avancées par les spécialistes, selon qu’ils sont optimistes ou pessimistes : un rebond en V et un rebond en U. Le rebond en V traduit une prévision de rebond économique majeur en 2021 tandis que le rebond en U prévoit une crise plus durable avec une croissance encore molle en 2021 et une reprise plus lente les années suivantes.

S&P penche pour un rebond en V, selon l’analyse publiée le 31 mars 2020 : la croissance économique serait de 4,9% au niveau mondial en 2021. Mais tout dépendra de l’évolution du virus dans les pays encore peu touchés et, en particulier, dans les pays en voie de développement.


A découvrir