Impôts : pas d'augmentation en 2015 ? Peut-être bien que si, finalement

5,5 %
Pour 2015 le gouvernement a annoncé la suppression de la première
tranche d'impôt sur le revenu, celle à 5,5%.

Le gouvernement a décidément du mal à se mettre d'accord avec lui-même et ne semble pas apprendre des erreurs et cafouillages du passé. Alors que François Hollande, jeudi 6 novembre 2014, avait annoncé lors de son intervention sur TF1 que les impôts n'allaient pas augmenter en 2015, Christian Eckert, secrétaire d'Etat au Budget n'exclut pas cette possibilité. Stephane Le Foll vole alors à la rescousse du Président...

Les impôts pourraient augmenter en 2015


Le gouvernement l'a promis, comme de nombreuses choses (l'inversion de la courbe du chômage, la reprise de la croissance...), le jeudi 6 novembre 2014. François Hollande en personne annonce que les impôts n'augmenteront pas en 2015, en direct, sur TF1.


Les Français sont donc rassurés... mais ils ne peuvent pas réellement dormir sur leurs deux oreilles. Car Christian Eckert, secrétaire d'Etat au Budget, a un avis très différent sur la question. Invité de RTL ce jeudi 13 novembre 2014, il estime tout à fait possible qu'une augmentation d'impôts survienne l'an prochain :


« On ne peut pas graver dans le marbre une situation qui dépend d'un contexte international que nous ne maîtrisons pas ». Comprenez : François Hollande a beau dire que non, s'il y a besoin d'augmenter les impôts, ils augmenteront ; et puis c'est tout.

Stéphane Le Foll défend le président et sa promesse


Le gouvernement, pourtant toujours très soudé et jamais en désaccord avec lui-même, se déchire une fois de plus : Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, estime au contraire que la promesse de François Hollande sera maintenue : « La promesse de François Hollande est gravée dans le marbre ». Ou pas.


Car il dit également « comprendre » ce qu'entend par là Christian Eckert et semble également d'accord avec lui : si le contexte international évolue et qu'une hausse d'impôts s'impose, elle pourrait bien se concrétiser.


En gros, le gouvernement a donc promis qu'il n'y aura pas de hausse des impôts si tout va bien et qu'il y en aura une si tout va mal.

Emmanuel Macron annonce des hausses d'impôts... mais en 2014


De son côté, le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, a déjà, d'ailleurs, annoncé des hausses et des baisses d'impôts. Car d'ici la fin de l'année 2014, pas moins de trois textes de loi pourraient être votés, des textes sur le Budget de l'Etat et la Sécurité Sociale. Et, selon le ministre de l'Economie, « Il y a dans ces textes des impôts nouveaux, des augmentations nouvelles, en même temps que des baisses »


Mais comme ces textes seront votés en 2014 ce ne seront pas des hausses d'impôt pour 2015... Bon, après que les Français payent ces hausses en 2015 c'est un détail...


A découvrir